Nos conseils pour votre premier séjour à New-York

Prévoir un premier voyage à New York peut être un vrai casse-tête. Que faut-il voir en priorité ? Où faut-il se loger ? Les visitor pass sont-ils rentables ? Comment se déplacer ? Voici notre retour d’expérience après notre tout premier séjour à New York, et nos conseils pour préparer votre voyage.

Combien de temps rester à New York ?

Vous vous en rendrez vite compte, New York est une ville immense. Comme partout aux Etats-Unis, les distances à parcourir sont bien plus longues qu’en France. Rien que pour longer Central Park à pieds, il vous faudra une heure ! Et pourtant, les choses à voir et à faire ne manquent pas. Conclusion, sauf si vous y êtes déjà allé, oubliez le week-end de trois jours à New York ! Il vous serait tout simplement impossible de tout voir.

Nous avons passé une semaine à New York, mais si votre budget vous le permet, une dizaine de jours ne serait pas de trop, surtout si vous avez l’intention de prendre votre temps, flâner dans Central Park toute une journée pour se mettre dans la peau d’un New-Yorkais, écumer les boutiques de vêtements, disques et livres ou passer du temps dans des cafés (ce que nous n’avons pas eu le temps de faire !).

Rues NYC
Le meilleur moyen de visiter New York, c’est de prendre le temps de flâner dans les rues ! – Photo : Claire Feuardant

Enfin, il faut savoir que la plupart des centres d’intérêts sont concentrés dans Manhattan, mais un logement dans ce quartier vous coûtera cher ! Si vous n’avez pas les moyens de loger dans Manhattan, il faudra compter chaque matin et chaque soir une demi-heure à une heure de métro pour relier le centre touristique (avec un ou plusieurs changements !). En ce qui nous concerne, nous avions trouvé un logement dans Long Island City sur Airbnb. Même s’il était très bien desservi par le métro et le bus, nous avons quand même passé en moyenne quarante-cinq minutes deux fois par jour dans les transports… Vous pourrez toujours profiter de tout ce temps pour lire votre guide de New York et préparer votre journée !

Les incontournables à New York

Si vous visitez New York pour la première fois, nous vous recommandons de prendre le New York CityPASS. Valable jusqu’à neuf jours à compter de sa première utilisation, il coûte 136$ au tarif adultes et il inclut l’entrée pour neuf attractions emblématiques : la Statue de la Liberté et Ellis Island, le Met, le musée d’histoire naturelle, le musée Guggenheim (ou le Top of the Rock, au choix) et le musée du Mémorial du 11 septembre (ou l’Intrepid Sea, Air & Space Museum, au choix).

Vous pouvez acheter votre New York CityPASS en ligne sur ce site. Vous le recevrez ensuite par email, il vous suffira de le télécharger et de le conserver sur votre téléphone pour le montrer à l’entrée de chaque attraction. Le New York CityPASS a également l’avantage d’être coupe-file : vous aurez toujours une file d’attente dédiée uniquement aux porteurs d’un pass, ce qui vous fera gagner du temps !

Attention cependant, nous avons eu deux petites déceptions du fait que nous étions mal informées sur l’utilisation du New York CityPASS.

  • D’abord, il faut savoir que pour la visite de la Statue de la Liberté, le New York CityPASS inclut uniquement la traversée en bateau jusqu’à Liberty Island. Si vous voulez monter sur le piédestal ou en haut de la couronne, il faudra acheter un billet en plus. Vous pouvez les réserver sur ce site. Attention, le nombre de places est limité et les réservations partent très vite. Pour obtenir un billet pour monter dans la couronne, il faudra vous y prendre 2 à 4 mois à l’avance ! Le billet pour le piédestal coûte 19,25$ par adulte et le billet pour la couronne coûte 22,25$ par adulte.
  • Si pour la plupart des attractions comprises dans le New York CityPASS, vous pouvez vous rendre sur place et visiter directement, ce n’est en revanche pas le cas du Top of The Rock. Vous devez d’abord réserver votre créneau en ligne ou bien sur place. Encore une fois, prenez-vous-y à l’avance pour avoir plus de choix.
Mural Audrey Hepburn Little Italy NYC
Audrey Hepburn Mural, un incontournable de Little Italy à New York – Photo : Claire Feuardant

La Statue de la Liberté

La Statue de la Liberté est l’emblème de New York par excellence. Cette construction de 93 mètres de haut était la première chose que voyaient les immigrés arrivant à New York par bateau aux XIXème et XXème siècles. Aujourd’hui, elle est aussi un point de repère pour les New-Yorkais, que l’on peut notamment apercevoir depuis le pont de Brooklyn et depuis Lower Manhattan.

La Statue de la Liberté a été créée par l’ingénieur Gustave Eiffel et le sculpteur Frédéric-Auguste Bartholdi. Elle fut offerte en cadeau par la France aux Etats-Unis en 1886, afin de célébrer le centenaire de la déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776.

Statue de la Liberté NYC
La Statue de la Liberté – Photo : Claire Feuardant

Plus qu’un emblème de la ville, cette statue est un véritable symbole de l’indépendance américaine. Elle représente une femme qui tient dans une main une tablette portant la date de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis, symbole de la justice, et dans l’autre main une torche, symbole de la liberté individuelle chère à la philosophie des Lumières. Sa couronne à sept pointes peut représenter les sept continents ou bien les sept océans, mais dans les deux cas, elle est aussi un symbole d’universalité.

La Statue de la Liberté se trouve sur Liberty Island. Pour y aller, il faut prendre le bateau depuis Battery Park à Lower Manhattan. Nous vous conseillons d’y aller à l’ouverture et de prendre le premier bateau afin de profiter de votre visite avant qu’il y ait trop de monde sur Liberty Island.

Statue de la liberté NYC
Vue sur la Statue de la Liberté depuis le bateau, avec Lower Manhattan en fond – Photo : Claire Feuardant

Ellis Island

Le billet pour Liberty Island inclut également un arrêt sur Ellis Island, où se trouvait l’ancien centre d’accueil des immigrants, aujourd’hui reconverti en musée. Aux XIXème et XXème siècle, Ellis Island était en effet la porte d’entrée des nouveaux arrivés sur le sol américain. On y vérifiait l’identité de chaque immigrant ainsi que leur état de santé et leur casier judiciaire. S’ils étaient jugés aptes à venir travailler et s’établir en Amérique, ils pouvaient entrer à New York. Dans le cas contraire, ils étaient renvoyés en Europe par le premier bateau de retour. Les malades étaient gardés en quarantaine jusqu’à leur guérison.

Ellis Island NYC
La salle où étaient accueillis les immigrants sur Ellis Island – Photo : Claire Feuardant

Nous avons adoré la visite d’Ellis Island. Pour visiter le musée de l’immigration, nous vous recommandons de prendre un audio-guide. La visite guidée nous amène à se mettre dans la peau d’un immigrant venant de débarquer sur Ellis Island : elle nous immerge complètement dans l’ambiance de l’époque et elle est très instructive.

Lower Manhattan NYC
Vue sur Lower Manhattan depuis Ellis Island – Photo : Claire Feuardant

L’Empire State Building

Cette tour de style art-déco située en plein cœur de Manhattan est l’un des emblèmes de New York. De la littérature au cinéma, New York n’est jamais représentée sans son Empire State Building, édifice de 381 mètres de haut et de 102 étages qui était considéré, lors de son inauguration en 1931, comme le plus haut gratte-ciel de la planète.

Empire State Building
L’Empire State Building vu du Top of the Rock – Photo : Claire Feuardant

Monter au sommet de l’Empire State Building est une expérience incontournable lors d’un séjour à New York. Sachez qu’il existe deux plateformes d’observation, la première étant située au 86ème étage et la seconde au 102ème étage. Le New York CityPASS n’autorise malheureusement que la montée au 86ème étage, mais nous avons finalement trouvé que c’était suffisant : le panorama est déjà très impressionnant de cette hauteur et il permet de voir une grande partie de la ville, dont l’East River, Roosevelt Island, Brooklyn et de très beaux édifices comme le One World Trade Center, la tour Chrysler et le Flatiron Building. En revanche, vous ne verrez pas très bien Central Park depuis le 86ème étage car il est en partie caché derrière les gratte-ciels.

Tour Chrysler depuis l'Empire State Building NYC
La Tour Chrysler vue depuis l’Empire State Building – Photo : Claire Feuardant

Empire State Building NYC

Empire State Building NYC

Empire State Building NYC

Empire State Building NYC
Vue sur Lower Manhattan et le Flatiron Building – Photo : Claire Feuardant

Empire State Building NYC

Pour profiter au maximum de votre visite sans la foule, nous vous conseillons vivement de monter à la plateforme d’observation de l’Empire State Building dès son ouverture, c’est-à-dire à huit heures. Si vous avez un peu de chance, vous pourrez profiter de la belle lumière du matin (avis aux photographes !). Comme vous pouvez le voir sur nos photos, nous n’avions pas un temps extrêmement beau mais au moins, la vue était dégagée !

Empire State Building NYC

Empire State Building NYC

Le Top of the Rock

Si vous souhaitez découvrir un panorama différent sur New York, nous vous conseillons de monter également sur la plateforme d’observation du Top of the Rock. Elle se trouve à 259 mètres de haut, au 70ème étage du Comcast Building qui est la plus haute tour du Rockfeller Center. Par rapport à l’Empire State Building, le Top of The Rock apporte quand même un petit plus : d’abord, vous aurez une vue dégagée sur Central Park et ensuite, vous pourrez contempler l’Empire State Building.

Top Of The Rock vue sur Central Park NYC
Vue sur Central Park depuis le Top of the Rock – Photo : Claire Feuardant

Nous vous conseillons de monter au Top of the Rock au coucher du soleil. Cela vous permettra d’apprécier non seulement la vue de jour sur New York et Central Park, mais aussi vue de nuit sur les lumières de Manhattan et l’Empire State Building. Par contre, c’est une plage horaire assez prisée des touristes alors attendez-vous à ce qu’il y ait du monde !

Top Of The Rock vue sur l'Empire State Building NYC
Vue sur l’Empire State Building depuis le Top of the Rock – Photo : Claire Feuardant

Le One World Trade Center et le Mémorial du 11 Septembre

Treize ans après la destruction des tours jumelles du World Trade Center durant les attentats terroristes de 2001, une nouvelle tour était inaugurée sur le même site : le One World Trade Center, aussi surnommé « Freedom Tower ». Du haut de ses 546 mètres de hauteur (antenne comprise) et ses 108 étages, cette tour est la plus haute de New York. La plupart des étages sont occupés par des bureaux (dont ceux du géant de l’édition Condé Nast). Aux 100ème et 101ème étages, on trouve un restaurant et au 102ème étage, une plateforme d’observation permet aux touristes d’accéder à une vue à 360° sur New York.

One World Trade Center NYC
Le One World Trade Center – Photo : Claire Feuardant

Juste à côté du One World Trade Center se trouve le mémorial du 11 Septembre. Il a été bâti à l’endroit exact où se trouvaient les tours jumelles : sur la base de chaque tour se trouve un bassin élevé en hommage aux victimes. Vous pouvez également visiter un petit musée qui revient sur les attentats du 11 septembre et la reconstruction du site. Il y a également toute une pièce dédiée aux enfants et adultes qui ont perdu la vie lors des attentats. La visite de ce musée est selon nous très instructive, mais elle n’est absolument pas ce qu’il y a de plus joyeux. Si vous estimez que cela sera émotionnellement trop lourd pour vous, passez votre chemin.

Mémorial 11 septembre NYC
Mémorial 11 septembre NYC © Alice Feuardant

Enfin, vous ne pouvez pas repartir sans faire un tour à l’intérieur de la station World Trade Center (aussi baptisée « Oculus »), l’un des terminaux du PATH (Port Authority Trans-Hudson, le réseau de métro qui relie New York et les principales villes du New Jersey). L’« Oculus » a été construit par l’architecte espagnol Santiago Calatrava (on reconnaît immédiatement son style !) et il renferme également une galerie commerçante.

Oculus extérieur NYC
L’Oculus vu de dehors – Photo : Claire Feuardant
Oculus NYC
L’intérieur de l’Oculus – Photo : Claire Feuardant

Brooklyn

Vous avez forcément déjà entendu parler du Brooklyn Bridge, le pont le plus célèbre de New York et aussi le plus ancien. Conçu par l’architecte John Augustus Roebling, il fut inauguré en 1883. Aujourd’hui, il est une icône de New York et un incontournable à ne pas manquer lors d’un séjour dans la Grosse Pomme. Avec ses presque deux kilomètres de long, le Pont de Brooklyn enjambe l’East River et relie Manhattan au quartier de Brooklyn, plus calme et à tendance hipster. Nous vous conseillons de le traverser à pieds afin de profiter au mieux de son architecture unique et de la vue sur la skyline de Manhattan.

Pont de Brooklyn NYC
Le Pont de Brooklyn sous la pluie – Photo : Claire Feuardant
Pont de Brooklyn NYC
Le Pont de Brooklyn vu depuis Brooklyn, avec Manhattan en arrière-plan – Photo : Claire Feuardant

Le quartier de Brooklyn est à voir absolument car il possède un charme unique que vous ne retrouverez nulle part ailleurs à New York. Nous vous conseillons de prévoir du temps pour flâner au hasard des rues de Brooklyn Heights (où vous verrez les fameuses maisons en grès rouge !), contempler le street art dans l’ancienne zone industrielle de Bushwick, vous immerger dans la culture hipster à Williamsburg ou encore faire le tour des stands du fameux Brooklyn Flea, le plus grand marché aux puces de New York.

Street Art Brooklyn NYC
Street Art à Brooklyn – Photo : Claire Feuardant

Depuis le quartier de Dumbo (Down Under the Manhattan Bridge Overpass), vous pourrez profiter de la vue, célèbre sur Instagram, du pont de Manhattan entre deux rues. Cet ancien quartier industriel a troqué ses entrepôts et bâtiments d’usine contre des restaurants tendances, des boutiques branchées et des galeries d’art indépendantes. Nous avons adoré cette ambiance !

Vue sur le Pont de Manhattan depuis Dumbo
Vue sur le Pont de Manhattan depuis Dumbo – Photo : Claire Feuardant

C’est également à Brooklyn que nous avons eu l’occasion d’assister à une messe gospel. Nous avions choisi l’Eglise The Brooklyn Tabernacle, qui est magnifique à l’intérieur. La séance était un peu touristique (et donc, mise en scène) et un peu longue, mais nous n’avons pas regretté d’y avoir assisté car c’est quelque chose de vraiment particulier que l’on ne voit qu’à New York !

Le Chelsea Market

Installé depuis 2005 dans l’ancienne usine de la National Biscuits Company (qui fabrique notamment les fameux Oreo), le Chelsea Market est un incontournable à New York en termes de gastronomie. Dans un décor industriel qui rappelle les origines du bâtiment, on peut trouver d’absolument tout : des spécialités américaines typiquement new-yorkaises comme le pastrami, de la gastronomie italienne ou thaï, des burgers, des tacos, de la pâtisserie, des fruits, du vin, des salades, des soupes et même le fameux homard du Maine.

Chelsea Market NYC
Chelsea Market – Photo : Claire Feuardant

Nous avons testé The Lobster Place car nous en avions lu de bonnes critiques sur Internet. Après avoir longuement hésité avec le homard, nous avons finalement opté pour un « clam chowder » dans un « bread bowl » (une soupe de coquillages dans un pain en forme de bol), une spécialité du nord-est des Etats-Unis. On ne peut que vous le recommander car c’était délicieux et en plus, vous n’en mangerez qu’aux Etats-Unis !

Lobster Place NYC
Clam chowder dans un bread bowl, The Lobster Place – Photo : Alice Feuardant

La High Line

Non loin du Chelsea Market, toujours dans le district de Chelsea, vous pouvez monter sur la High Line, une ancienne portion de voie ferrée aérienne qui est aujourd’hui inutilisée et reconvertie en parc urbain. C’est une promenade très agréable qui permet non seulement de profiter d’un peu de soleil et de nature, mais aussi d’avoir vue sur tout le Meatpacking District, ancien quartier industriel qui abritait auparavant des abattoirs. Aujourd’hui, c’est un quartier branché qui accueille des bars et restaurants tendance mais aussi des boutiques de mode haut-de-gamme.

High Line NYC
Vue depuis la High Line – Photo : Claire Feuardant
High Line NYC
Vue depuis la High Line – Photo : Claire Feuardant

La High Line se trouve très près du Chelsea Market. Vous pouvez même prendre votre lunch à emporter au marché et venir le manger dans le parc urbain, en contemplant la vue sur les immeubles en briques rouges si représentatifs de New York !

High Line Chelsea Market Fried Oreos NYC
Nous avons testé les ‘Fried Oreos’ de Creamline au Chelsea Market – Photo : Alice Feuardant

Le Vessel

Amateurs d’architecture et de photographie, nous vous recommandons sans hésiter la visite du Vessel, une structure incroyable imaginée par le designer Thomas Heatherwick. Située non loin du Chelsea Market et de la High Line, cette structure est un enchevêtrement d’escaliers qui montent et descendent dans tous les sens. Il y a 154 escaliers en tout et la structure mesure 45 mètres de haut.

Vessel NYC
Le Vessel – Photo : Claire Feuardant

Depuis les étages les plus élevés du Vessel, vous aurez de très belles vues sur les alentours, notamment sur l’Hudson River, mais aussi sur les étages inférieurs de la structure qui forment un véritable labyrinthe de béton, d’acier et de cuivre.

Vessel NYC
La structure du Vessel forme comme un nid d’abeilles – Photo : Alice Feuardant
Vessel NYC
Vue du Vessel depuis les étages du haut – Photo : Claire Feuardant

Vessel NYC

L’entrée est gratuite, cependant il est obligatoire de réserver sa place à l’avance afin d’éviter qu’il y ait trop de monde en même temps sur le Vessel. Pour être sûr(e) de pouvoir choisir l’horaire qui vous convient le mieux, assurez-vous de réserver votre billet pour le Vessel à l’avance car les places partent très vite !

Le Metropolitan Museum of art (Met)

Si vous ne deviez visiter qu’un seul musée à New York, ce serait sans hésiter The Met. Ce musée mondialement connu attire chaque année plus de cinq millions de visiteurs et ce n’est pas pour rien !

Prévoyez du temps pour le visiter : le musée s’étend sur plus de 180 000 km² et il renferme plus de deux millions d’œuvres d’art du monde entier et de toutes les époques. Vous pourrez y admirer de l’art océanien, égyptien, africain, grec, romain, américain, européen et asiatique. De Gauguin à Michel-Ange, en passant par Rembrandt, Monet et Van Gogh, les plus grands noms de la peinture, de la gravure et de la sculpture se trouvent au Met.

Avant de venir, renseignez-vous aussi sur les expositions temporaires, qui sont elles aussi originales et très intéressantes : nous étions tombées sur une exposition présentant des instruments emblématiques de l’histoire du rock n’roll (« Play it Loud »), une première pour un musée d’art.

Play it Loud The Met NYC
L’affiche de l’exposition que nous avons vue au MET – Photo : Alice Feuardant
Play it Loud The Met Blackie Eric Clapton
Nous avons eu la chance de pouvoir voir la fameuse guitare d’Eric Clapton, « Blackie », au MET ! – Photo : Claire Feuardant

Central Park

Impossible de visiter la Grosse Pomme sans passer par Central Park, le poumon vert de New York que l’on a vu maintes fois dans les films et séries américains ! Le parc s’étend sur plus de 3 km² et il regorge de choses à voir : prévoyez d’y passer une demi-journée au minimum. Nous avons loué un vélo pour visiter Central Park mais si vous en avez le temps, nous vous recommandons vivement de faire le tour à pied car beaucoup de portions du parc sont difficilement accessibles en vélo.

Central Park NYC
Les allées de Central Park – Photo : Claire Feuardant

Le meilleur moyen de ne rien manquer lors de votre visite de Central Park est de vous aider d’un plan indiquant tous les points d’intérêt du parc. Voici une liste (non-exhaustive) de ce que nous vous conseillons de voir à Central Park :

  • The Mall and Literary Walk, un sentier boisé qui est magnifique en automne. Faites confiance aux locaux : c’est l’un de leurs endroits préférés !
  • La Statue d’Alice aux Pays des Merveilles et, presque à côté, celle de Hans Christian Andersen.
  • Strawberry Fields, un mémorial pour John Lennon, construit à quelques mètres du Dakota Building, où il fut assassiné le 8 décembre 1980.
  • Le Turtle Pond ou « étang des tortues » depuis lequel vous aurez de magnifiques panoramas sur la skyline de Manhattan avec Central Park en premier plan (et les tortues sont hilarantes !).
  • Le Bow Bridge, pont le plus romantique de New York.
  • La fontaine Bethesda, certainement la plus grande et la plus connue de Central Park.
Statue Alice aux Pays des Merveilles Central Park NYC
La Statue Alice aux Pays des Merveilles – Photo : Claire Feuardant
Strawberry Fields Central Park NYC
Strawberry Fields – Photo : Claire Feuardant
Turtle Pond Central Park NYC
Turtle Pond – Photo : Claire Feuardant
Bow Bridge Central Park NYC
Bow Bridge – Photo : Claire Feuardant
Fontaine Bethesda Central Park NYC
La Fontaine Bethesda – Photo : Claire Feuardant

Comme un vrai New-yorkais, n’hésitez pas à vous arrêter pour lire ou prendre votre déjeuner sur l’une des nombreuses pelouses du parc !

Times Square  et Broadway

A l’ouest de Midtown, le quartier commerçant et central de Manhattan, se trouve Times Square, l’un des plus célèbres carrefours du monde. De jour comme de nuit, Times Square impressionne par son effervescence, ses couleurs, ses lumières et ses très nombreuses boutiques de marques, dont Levi’s Jeans, Gap, Disney Store, Sephora, Swarovski, M&M’s World ou encore Fossil.

Times Square de jour NYC
Times Square de jour – Photo : Claire Feuardant
Times Square de nuit NYC
Times Square de nuit – Photo : Alice Feuardant
Times Square de nuit NYC
Times Square de nuit – Photo : Alice Feuardant

Nous vous recommandons d’aller dîner en soirée sur Times Square. Nous avons testé le restaurant Ellen’s Stardust qui selon nous, vaut le détour pour son ambiance vraiment spéciale ! Dans un décor de diner typiquement américain des années 50, les serveurs font le show en chantant et en dansant comme s’ils étaient dans une comédie musicale ! Les plats servis à la carte sont des classiques américains (burgers, sandwichs, appetizers à partager… et un excellent cheesecake pour le dessert !) et les prix restent raisonnables. Un conseil : le restaurant est toujours plein et vous devrez sans doute faire la queue pour entrer, essayez donc de venir le plus tôt possible !

Times Square Ellen's Stardust NYC
Ellen’s Stardust – Photo : Alice Feuardant

C’est à Times Square que se trouve la Great White Way, la portion de Broadway célèbre pour ses théâtres. Si vous en avez les moyens, réservez une pièce de théâtre, un spectacle de comédie musicale ou encore un concert sur Broadway : c’est une expérience incontournable à New York !

Broadway NYC
Broadway – Photo : Alice Feuardant
Ed Sullivan Theater Broadway NYC
Le Ed Sullivan Theater sur Broadway – Photo : Alice Feuardant

Coney Island

Coney Island est en fait une péninsule et non une île, puisqu’elle est accessible depuis la ville via le tramway et le train. S’il fait beau, ne manquez pas de vous promener le long du bord de mer sur Coney Island Beach, qui donne sur l’Océan Atlantique. Coney Island a été l’un de nos coups de cœurs à New York : c’est un lieu hors du temps, qui donne l’impression de revenir dans l’Amérique du XXème siècle, avec son parc d’attraction Luna Park datant des années 1920. Certaines attractions du parc sont d’ailleurs inscrites au registre national des lieux historiques, notamment sa célèbre roue (Wonder Wheel) et ses montagnes russes (The Cyclone).

Coney Island NYC
Le boardwalk de Coney Island – Photo : Claire Feuardant
Coney Island NYC
Street art sur le boardwalk de Coney Island – Photo : Claire Feuardant

Le long de la promenade de la plage, vous trouverez des charmantes échoppes qui semblent sorties tout droit des années 1950, où vous pourrez goûter à la fameuse street food new-yorkaise. Nous vous conseillons de vous arrêter chez Nathan’s Famous, établissement historique et plus que centenaire à Coney Island, qui fait de délicieux hot-dogs. Si vous avez besoin de vous rafraîchir après votre marche le long de la plage, Ruby’s Bar and Grill est réputé pour ses bières !

Le siège de l’ONU

C’est à New York que se trouve le siège de l’Organisation des Nations Unies. Si cela vous intéresse, vous pouvez participer à une visite guidée des lieux, qui dure environ une heure. Pour entrer à l’intérieur du siège de l’ONU, vous devrez obligatoirement passer par le check-in office situé à l’angle de la 45th street et de la 1st avenue, afin de montrer votre passeport et vous faire contrôler. A l’issue de cette courte mesure de sécurité, vous obtiendrez un badge que vous devrez porter tout le temps de votre visite. Ensuite, rendez-vous au centre d’accueil des visiteurs : c’est de là que partent les visites guidées.

Sculpture Sphere Within Sphere Arnaldo Pomodoro ONU NYC
Sculpture en bronze Sphere Within Sphere d’Arnaldo Pomodoro – Photo : Claire Feuardant
Sculpture Non-Violence ONU NYC
Sculpture Non-Violence (The Knotted Gun) de Carl Fredrik Reuterswärd – Photo : Claire Feuardant

Aussi, sachez que l’ONU émet des collections de timbres uniques. Si vous ou un membre de votre famille est philatéliste, faites un tour dans la boutique qui vend ces timbres, à l’intérieur du centre d’accueil. Les collections sont très variées, vous trouverez forcément votre bonheur !

Greenwich Village

Ce quartier de Manhattan est principalement résidentiel mais il vaut le détour car il s’agit de l’un des quartiers les plus authentiques de New York. Centre de la culture bohème et principal foyer artistique de la ville, Greenwich Village a vu naître de nombreux mouvements d’avant-garde en politique comme en art (musique et théâtre).

Dans les années 1950, c’était à Greenwich Village que se retrouvaient les auteurs de la Beat Generation (Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William Burroughs). Et dans les années 1960, c’est ici que Bob Dylan, Jimi Hendrix ou encore Bruce Springsteen ont fait leurs débuts dans la musique, sur la scène du Café Wha?. Encore aujourd’hui, Greenwich Village offre une vie artistique trépidante, avec de nombreux clubs de comédie et de jazz.

Café Wha? Greenwitch Village NYC
Le Café Wha?, à Greenwitch Village, où ont débuté Bob Dylan, Jimi Hendrix, Bruce Springsteen ou encore The Velvet Underground – Photo : Claire Feuardant

Si vous êtes fan de la série Friends, arrêtez-vous devant le 90 Bedford Street : c’est ici que se trouve l’appartement de Monica !

Le Financial District

Tout le monde a déjà entendu parler de Wall Street ! Cette rue mondialement connue se trouve dans le Financial District, ou quartier des affaires de New York. En semaine, le Financial District est un quartier qui est en effervescence toute la journée, surtout aux heures de pointe et durant le lunch break. Vous y verrez beaucoup de bureaux mais aussi les principaux établissements financiers de la ville, comme la Bourse de New York. Vous pouvez également apercevoir Federal Hall, l’un des plus anciens bâtiments de Wall Street, aujourd’hui inscrit au Registre national des lieux historiques.

Dans le Financial District, vous pourrez également apercevoir deux statues en bronze : Fearless Girl située devant le New York Stock Exchange et le Charging Bull sur le Bowling Green Park. Attention, ces deux statues sont vite prises d’assaut par les touristes, essayez donc de les voir le plus tôt possible dans la matinée tant qu’il n’y aura pas encore trop de monde…

Fearless Girl Financial District NYC
La statue en bronze « Fearless Girl » dans le Financial District, devant le New York Stock Exchange – Photo : Claire Feuardant

La gastronomie à NY

New York est connue pour sa street food, que l’on peut acheter à emporter dans un food truck et manger sur le pouce. Pizza, burgers, bagels, sandwiches au pastrami, hot dogs, lobster rolls, donuts… New York est le temple de la gastronomie américaine. Mais c’est aussi une ville cosmopolite, qui s’est construite autour des cultures apportées par les immigrants venant d’Europe et d’Asie. Si vous avez envie de goûter quelque chose d’original, sachez que vous pourrez trouver de tout à New York, de la cuisine japonaise à la cuisine russe, en passant par la cuisine indienne ou encore allemande.

Voici un aperçu de nos adresses préférées :

  • Nathan’s Famous, dont nous vous avons déjà parlé, qui font des hot dogs excellents ;
  • Ellen’s Stardust pour l’ambiance déjantée et la carte typique d’un bon diner américain ;
  • Shake Shack, cela reste un fast food mais c’est une véritable institution à New York (et c’est bien meilleur que le McDonald’s !) ;
  • Veselka, un restaurant ukrainien dans East Village qui sert notamment de savoureux pierogis ;
  • Levain Bakery pour leurs cookies décadents ;
  • Supermoon Bakehouse pour leurs croissants fourrés délicieux ;
  • Taiyaki NYC si vous souhaitez goûter une spécialité japonaise (à laquelle nous sommes accros !) qui se présente sous la forme d’un poisson fait en pâte à pancake et fourré avec de la pâte de haricots rouges sucrée, surmonté d’une glace à l’italienne ;
  • Dominique Ansel Bakery, une pâtisserie ouverte à New York par le chef Français Dominique Ansel et qui cartonne, notamment grâce à ses cronuts (mi-croissant, mi-donut).
Levain Bakery NYC
Les cookies de Levain Bakery : un incontournable pour les gourmands à New York ! – Photo : Claire Feuardant
Supermoon-Bakehouse-NYC©Alice-Feuardant
Croissant au matcha et à la framboise de Supermoon Bakehouse – Photo : Claire Feuardant
Cronut Dominique Ansel Bakery NYC
Dominique Ansel Bakery est réputé pour ses cronuts. Un conseil : allez-y tôt le matin pour éviter la queue ! – Photo : Claire Feuardant

Les transports à NY

Autant vous prévenir tout de suite : vous ne pourrez pas tout faire à pieds. Pour ne pas perdre trop de temps, vous serez obligés de prendre le métro très souvent. A l’unité, les tickets de métro coûtent assez cher (3$), mais vous pouvez aussi choisir d’acheter une Metrocard « Pay-per-ride », qui est plus rentable, car elle ramène le prix d’un trajet à 2,75$. Vous pouvez y mettre autant de solde que vous le souhaitez, et la recharger quand vous le voulez à une borne. Attention : lorsque vous achetez une nouvelle carte, des frais s’ajoutent pour l’impression.

Sinon, il existe aussi des pass illimités de 7 et 30 jours. Nous avons pris une MetroCard 7 jours, et ça nous a coûté 33$. Autrement dit, vous amortirez votre carte au-delà de douze trajets dans la semaine. A moins d’avoir votre hôtel en plein cœur de Manhattan ou de visiter New-York en vélo, vous arriverez très facilement à douze trajets ! Contrairement à la Metrocard « Pay-per-ride », les MetroCard 7 ou 30 jours ne sont valables que pour une seule personne.

 

Envie de découvrir une autre facette des Etats-Unis ? On vous donne tous nos conseils pour profiter au maximum de votre séjour à San Francisco.