Préparation PVT Australie : tout ce qu’il faut savoir (Partie 2)

Une fois que vous avez défini votre projet de voyage, choisi votre ville d’arrivée et obtenu votre visa, les choses sérieuses commencent ! Vous êtes maintenant sûr(e) à 100% de partir en Australie, il ne vous reste plus qu’à vous arrêter sur une date et concrétiser votre projet de voyage en effectuant quelques dernières démarches. Nous vous donnons quelques conseils pour vous organiser au mieux.

Prendre son billet d’avion

Avant tout, commencez par réserver votre billet d’avion. Pour faire votre choix entre toutes les options qui s’offrent à vous, vous devrez prendre en compte différents critères.

Aller simple ou aller-retour ?

Un aller-retour vous coûtera moins cher dans l’absolu, cependant il vous laissera beaucoup moins de liberté. En un an, votre projet a le temps de mûrir : et si vous décidez de rester une deuxième année ? Ou bien d’enchaîner directement avec un PVT en Nouvelle-Zélande  ? Votre billet de retour ne vous servira alors plus à rien. C’est pour cette raison que nous avons choisir de prendre un aller simple.

Trajet direct ou escales ?

Il faut au total entre 17 et 21 heures de vol pour rejoindre l’Australie depuis la France. Si l’on y ajoute les escales à l’intérieur des aéroports, cela peut être très long. En ce qui nous concerne, nous sommes parties de Marseille le 4 septembre en fin de matinée, et nous sommes arrivées à Adelaide le matin du 6 septembre (en comptant le décalage horaire) ! Si vous n’avez pas l’habitude de passer autant de temps entre l’avion et les aéroports, préférez entrecouper votre trajet par des escales de plusieurs jours qui vous permettront de prendre l’air et de vous reposer.

Aéroport Singapour
L’aéroport de Singapour – Photo : Alice Feuardant
Aéroport Singapour
Le « jardin enchanté » de l’aéroport de Singapour – Photo : Alice Feuardant
Aéroport Singapour
Le « Sunflower garden » de l’aéroport de Singapour – Photo : Alice Feuardant

Quel budget ?

Le prix de votre billet est important aussi : la compagnie utilisée, la classe de voyage, les restrictions bagage ainsi que le nombre d’escales et d’heures de vol influent sur le tarif total que vous paierez. Il dépendra aussi de votre ville de départ et votre ville d’arrivée. Si vous hésitez encore entre plusieurs villes d’arrivée en Australie, vous pouvez également arrêter votre choix sur celle qui vous coûtera moins cher en billet d’avion.

Obtenir le permis international

Le permis international est obligatoire en Australie, que vous souhaitiez louer ou acheter un véhicule. Bonne nouvelle : faire votre permis de conduire international ne vous demandera pas beaucoup de temps, que très peu d’efforts et aucun frais. Attention cependant : il vaut mieux vous y prendre très à l’avance car il peut mettre plusieurs mois à arriver !

Souscrire à une assurance voyage

Les frais de santé sont excessivement chers en Australie, il est donc fortement conseillé de souscrire à une assurance santé qui vous couvrira durant tout votre séjour sur le sol australien. Le choix de l’assurance est primordial et vous devrez prendre en compte de nombreux critères : plafonds de remboursement, franchises, prise en compte ou non de la responsabilité civile, possibilité de renouveler votre contrat, prise en charge du rapatriement, prise en charge des activités sportives à risque, prix etc.

Attention, la plupart des assurances voyage ne prennent pas en charge les maladies survenues avant votre départ en Australie, comme par exemple les maladies chroniques nécessitant l’achat d’un traitement durant votre séjour, ou n’importe quel autre souci qui serait lié à un accident survenu lorsque vous étiez toujours en France. Si vous souhaitez que ce type de frais de santé soit pris en charge, il faut souscrire à la CFE (Caisse des Français à l’Etranger), qui vous permet de garder ouverts vos droits à la sécurité sociale et vous remboursera à hauteur des frais français.

Nous avons choisi l’assurance Globe PVT, mais il en existe beaucoup d’autres. A vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux en fonction de votre situation.

Choisir une option de banque internationale

Si vous avez l’intention de travailler en Australie, vous serez obligé d’ouvrir un compte australien une fois sur place. Cependant, il peut être pratique d’avoir à côté de cela une carte bancaire française que vous pourrez utiliser sans frais pour vos achats à l’international. Cela vous permettra notamment de payer vos premières dépenses, en attendant d’ouvrir votre compte bancaire australien. Mais aussi, cela vous évitera de payer des sommes astronomiques pour soit retirer du liquide, soit transférer de l’argent de votre compte français à votre compte australien.

Pour notre part, nous avions souscrit aux options internationales de la Banque Populaire et de la Société Générale avant de partir. Nous avons utilisé notre carte bancaire française pour tous nos achats au début de notre PVT, jusqu’à recevoir notre premier salaire sur notre compte bancaire australien. Selon votre âge et votre banque, l’option internationale (s’il y en a une !) vous coûtera plus ou moins cher : à vous de voir si c’est intéressant pour vous.

Réserver son logement en Australie

Avant de partir, pensez à réserver au moins une première semaine de logement dans votre ville d’arrivée, par exemple en location ou dans une auberge de jeunesse.

Nous avions choisi le Tequila Sunrise Hostel et si vous arrivez vous aussi à Adelaide, nous vous le conseillons sans hésiter ! Cette auberge de jeunesse est très bien située, vous pourrez facilement vous déplacer à pieds pour rejoindre le centre-ville et les principales rues commerçantes. Elle est également très conviviale : le petit-déjeuner est inclus, vous aurez donc droit tous les matins à des pancakes maison avec de la pâte à tartiner, de la confiture ou encore du beurre de cacahuète. Et vous aurez aussi l’occasion de rencontrer du monde autour d’un repas gratuit quatre fois par semaine ! De plus, le « Tequila Sunrise » possède un accord avec l’agence de voyage voisine : du moment qu’on loge à l’auberge, on peut gratuitement louer un vélo pour la journée, en échange d’une pièce d’identité. Enfin, cette auberge de jeunesse a l’avantage d’être relativement peu chère. Bien sûr, cela ne vous conviendra pas si vous avez l’habitude de loger dans des hôtels ou de louer un appartement lorsque vous voyagez : nous dormions dans une chambre mixte de huit personnes… mais gardez aussi à l’esprit que cela reste un logement temporaire.

Les démarches à effectuer avant de partir

Avant de vous envoler pour l’Australie, assurez-vous que vous laissez bien tout en ordre derrière vous : pas d’abonnement ouvert ou d’assurance en cours qui vous débitera de l’argent pour rien, pas de vente d’appartement ou de maison à gérer depuis l’étranger… Voici un petit aperçu des démarches que vous devrez effectuer avant votre départ, que ce soit plusieurs mois ou quelques jours avant de prendre l’avion :

  • Si vous logez dans un appartement en location, pensez à donner à l’avance votre préavis de départ.
  • Si vous n’avez aucun endroit où entreposer vos affaires ou votre voiture durant votre PVT, pensez au garde-meuble, ou bien, si cela revient trop cher, vous pouvez envisager de sous-louer votre appartement, si c’est possible.
  • Si vous démissionnez ou que vous demandez une rupture conventionnelle  de contrat auprès de votre travail, pensez également à donner votre préavis à l’avance.
  • Informez la Sécurité sociale de votre départ : c’est obligatoire ! Malheureusement, après plus de six mois à l’étranger vous perdrez vos droits à la Sécurité Sociale, à moins de vous inscrire à la CFE sur toute la durée de votre séjour.
  • Si vous êtes inscrit au Pôle Emploi, pensez à les informer de votre départ afin de pouvoir suspendre vos droits aux allocations chômage jusqu’à votre retour en France.
  • Si vous payez des impôts, pensez également à informer le centre des impôts de votre départ à l’étranger.
  • Résiliez tous les abonnements qui ne vous serviront pas durant votre séjour en Australie : téléphone et Internet, par exemple.
  • Faites un bilan de santé complet : les frais de santé coûtent très cher en Australie, et ce même avec une assurance car selon ce que vous faites, vous ne serez pas toujours remboursé à 100%. Si vous avez quelque chose à faire au niveau de votre santé (opération, prescription et achat de traitement médical, de lunettes ou de lentilles, pose d’un appareil dentaire etc.), faites-le avant de partir, c’est beaucoup plus prudent.
  • Inscrivez-vous sur le site de l’Ariane: cela permet au Ministère de l’Europe et des affaires étrangères de suivre vos déplacements et de vous contacter en cas de situation d’urgence dans votre pays d’accueil, comme par exemple une catastrophe naturelle.

Télécharger des applications utiles

Il existe de nombreuses applications mobiles qui vous seront très utiles et  vous faciliteront la vie pendant votre séjour en Australie. En voici quelques-unes que vous devez absolument avoir dans votre téléphone :

myVEVO

Cette application permet de suivre le statut de votre visa : numéro de référence, date d’expiration ou encore numéro et date de cession du visa.

WikiCamps Australia

Si vous comptez partir en road-trip et dormir dans des campings, sachez qu’en Australie, il est interdit de dormir n’importe où, mais il existe des campings un peu partout dans lesquels vous pourrez vous arrêter. L’application recense tous les campings, caravan parks et backpackers hostels sur une carte très précise, avec la possibilité de filtrer en fonction de nombreux critères : gratuit ou payant, avec douches, tentes autorisées, avec une cuisine, de la réception pour téléphone, une connexion Wi-Fi etc. Pour chaque camping, vous avez accès aux coordonnées (adresse exacte, téléphone pour réserver etc.) mais aussi aux avis des utilisateurs de l’application. WikiCamps Australia est une application payante, cependant elle est très peu chère : nous avons payé 5,40$ seulement à l’inscription et nous nous en servons pratiquement tous les jours ! D’autres backpackers utilisent l’application CamperMate qui fonctionne sur le même principe.

Fuel Map Australia

Cette application permet de visionner sur une carte toutes les stations essence disponibles autour de vous. Il vous suffit de sélectionner le carburant que vous utilisez et vous aurez un aperçu de toutes les stations qui en proposent, avec l’adresse, le prix du carburant en centimes par litres et les facilités sur place (toilettes, possibilité de retirer de l’argent ou encore de laver votre voiture…). C’est une application très pratique si vous souhaitez comparer les prix des différentes stations essences autour de vous avant de faire le plein.

Maps.me

Depuis le début de notre voyage, nous avons toujours utilisé Google Maps, cependant nous avons beaucoup entendu parler de Maps.me, qui est aussi une application de GPS, à la différence près qu’elle peut être utilisée sans connexion Internet. En revanche, il vous faudra télécharger toutes les cartes avant et cela consomme beaucoup de données. Pensez à la faire depuis une connexion Wi-Fi, au risque de vous retrouver avec une facture de téléphone énorme.

Bookme

Nous n’avons pas encore utilisé cette application mais elle nous a été recommandée par des amis. Elle propose des réductions sur des billets pour des activités et visites partout en Australie. Pour chaque activité, vous pourrez également consulter des avis.

Faire ses valises

Une fois que vous aurez terminé tous les préparatifs, il ne vous restera plus qu’à faire vos bagages ! La première question à se poser est si vous devez prendre une valise ou un sac à dos. Pour faire votre choix, vous devrez d’abord évaluer le volume de ce que vous comptez emmener avec vous. Si vous ne savez pas voyager léger, privilégiez la valise pour ne pas risquer d’avoir des problèmes de dos. Ensuite, cela dépendra aussi de votre projet : si vous avez l’intention de rester en ville et de loger dans un appartement, la valise conviendra tout à fait. Si vous avez l’intention de faire du backpacking en vivant sur la route, dans un van ou dans une voiture, le sac à dos sera beaucoup plus pratique car il prendra moins de place.

Avant de faire vos valises, pensez à vérifier les éventuelles restrictions sur le site de la compagnie aérienne qui va assurer votre voyage en Australie. En ce qui concerne les vêtements et cosmétiques, prenez le minimum : vous trouverez les mêmes choses qu’en France si besoin sur place. Ne prenez pas vos vêtements préférés : surtout si vous comptez travailler en ferme pour renouveler votre visa, vous ne pourrez pas espérer les porter neuf et entièrement propres à votre retour en France…

En revanche, si vous devez prévoir des médicaments ou un traitement dont il n’existe pas d’équivalent exact en Australie, prenez ce qu’il vous faudra pour les douze mois que durera votre PVT. Attention à bien conserver l’ordonnance avec vous au cas où vous êtes contrôlé à l’aéroport !

Enfin, ne remplissez pas votre valise ou votre sac au maximum de sa capacité, car vous voudrez sans doute rentrer en France avec plein de souvenirs de votre séjour !

Nous espérons que ces quelques conseils vous permettront de vous organiser au mieux pour préparer votre départ en PVT en Australie. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !