Découverte du village médiéval d’Entrevaux

Entrevaux

Le sud de la France est une véritable mine d’or pour ceux qui, comme nous, adorent partir au hasard sur les routes et découvrir de charmants villages typiquement français. Nous en avons exploré tellement que nous ne pouvons plus les compter ! Nous vous avons déjà parlé de Villeneuve-Loubet et de Mougins à travers nos articles précédents. Aujourd’hui, nous partons dans les Alpes-de-Haute-Provence pour vous parler de l’un de nos gros coups de cœur : Entrevaux.

Nous avons plusieurs bonnes raisons d’aimer ce village, à commencer par une belle histoire de famille. Notre grand-mère a été, durant plusieurs années, l’une des pensionnaires du couvent qui a depuis été remplacé par l’hôpital d’Entrevaux. C’est avec elle que nous avons découvert Entrevaux pour la première fois, en l’écoutant parler du train qu’elle prenait pour aller là-bas et des années qu’elle y a passées. Entrevaux est un village qui a du charme : ce n’est pas pour rien qu’il a été labellisé « village et cité de caractère » ! Si vous venez de Cannes ou de Nice, vous verrez que la route pour rejoindre Entrevaux est, elle aussi, magnifique, que vous soyez en train ou en voiture.

Comment se rendre à Entrevaux depuis Nice ?

Si vous pouvez aller à Entrevaux en voiture, faites-le ! C’est le moyen de transport idéal pour profiter au maximum du paysage et être libre de s’arrêter pour visiter les autres villages qui ponctuent le trajet. Pour rejoindre Entrevaux depuis Saint-Laurent-du-Var, il faut suivre la « Route de Grenoble » (soit la nationale M6202 puis la départementale D6202). Très vite, cette route rejoint le fleuve Var, qu’elle suivra jusqu’à Entrevaux. C’est aussi cette route qui va jusqu’à Dignes ou Grenoble.

Route Entrevaux
Photo : Alice Feuardant

Si vous n’avez pas la possibilité d’y aller en voiture, vous pouvez aussi prendre le train. Le fameux train des Pignes, très plébiscité par les touristes, permet de relier Nice et Digne-les-Bains, avec de multiples arrêts, dont Entrevaux. Ce train fait l’aller-retour quatre fois par jour. Pour pousser l’expérience jusqu’au bout, vous pouvez aussi prendre la mythique locomotive à vapeur datant des années 1920… Ce train classé monument historique permet de vivre une immersion complète dans le passé, cependant il ne circule qu’entre Puget-Théniers et Annot (avec arrêt à Entrevaux), le vendredi et/ou le dimanche entre mai et octobre. Pour connaître le calendrier exact des circulations du train à vapeur et réserver son billet (obligatoire !), il vaut mieux appeler l’Office de Tourisme de Digne-les-Bains au 04 92 36 62 62.

Visiter Touët-sur-Var et ses portes peintes

Nous vous recommandons vivement de vous arrêter à Touët-sur-Var, situé entre Villars-sur-Var et Puget-Théniers et à une quinzaine de kilomètres d’Entrevaux. Ce village est construit tout en hauteur contre une falaise, ce qui lui donne un charme singulier. Les maisons sont étroites et hautes et le village est un labyrinthe d’escaliers, de ruelles pavées, de montées et de descentes. Faites l’effort de grimper tout en haut du village : c’est raide, mais ça en vaut la peine. Le point de vue donnant sur la vallée du Var est magnifique ! C’est aussi de là-haut que partent plusieurs chemins de randonnée.

Touët-sur-Var est également réputé pour ses portes peintes. Pratiquement chaque ruelle du village a sa peinture et les thèmes qui sont représentés sont très éclectiques : une scène de vie africaine, un arbre, des vignes ou des fleurs, une femme en train de tricoter, un homme jouant aux échecs, un aquarium ou encore un paysage vénitien… n’hésitez pas à faire deux fois le tour du village pour être sûr de ne rien manquer !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visiter le village médiéval d’Entrevaux

En arrivant à Entrevaux, vous pouvez vous garer au parking de la gare, qui est gratuit et ne manque jamais de place. Pour pénétrer à l’intérieur de la cité médiévale, il faut traverser le pont levis qui enjambe le Var. Le décor est tout de suite fixé : on a l’impression de revenir des siècles en arrière, en plein Moyen-âge.

Pont levis Entrevaux
Photo : Entrevaux

Un peu d’histoire…

L’ancêtre romaine d’Entrevaux est Glanate. Cette cité constituait une étape importante de la voie prétorienne, une route commerciale reliant Apt et Cimiez.

Dès le Vème siècle, cette ville devint une cité épiscopale et prit le nom de « la Sedz ». Au Xème siècle, elle fut déportée du côté opposé du Var et adopta le nom définitif d’Entrevaux. Ce nom est dérivé du terme « inter valès », littéralement « entre vallées » qui désignait la situation géographique de la ville, construite sur un éperon rocheux entre deux vallées.

A la Renaissance, Entrevaux acquis le titre de Ville Royale du Royaume de France, ce qui signifie qu’elle dépendait directement du roi et n’avait pas à payer d’impôts comme la taille, par exemple. Du fait de son importance, elle restait une ville extrêmement vulnérable, d’autant plus qu’elle était placée juste à la frontière entre le Royaume de France et le duché de Savoie. A cause de cette situation et de son isolement, Entrevaux fut longtemps le théâtre de guerre, d’assauts et de sièges. Pour cette raison, des fortifications furent construites tout autour de la ville au XVIème siècle, puis, en 1684, on chercha à renforcer encore ces fortifications. En 1690, l’ingénieur et architecte militaire Vauban s’acquitta de cette mission et revit les fortifications de la citadelle, ajoutant également un chemin de ronde partant du village.

En 1860, lorsque le duché de Savoie et le comté de Nice furent annexés à la France suite au Traité de Turin, Entrevaux cessa d’être une ville frontalière, mais la citadelle ne fut pas abandonnée pour autant. Elle fit notamment office de prison jusqu’au XXème siècle. Pendant la Première Guerre Mondiale, les officiers allemands prisonniers y furent enfermés. Ce fut la dernière véritable mission de la citadelle d’Entrevaux. Après cela, elle resta debout, mais dans un but de plus en plus culturel, puis touristique.

Que voir à Entrevaux ?

Une chose est certaine : vous ne risquez pas de vous ennuyer à Entrevaux. Entre la citadelle, le village, la cathédrale, les boutiques ou encore les nombreux événements qui rythment la vie de la cité, il y a de quoi faire !

La citadelle d’Entrevaux

Juste après le pont levis se trouve l’Office du tourisme d’Entrevaux. N’hésitez pas à y faire un saut dès votre arrivée afin de prendre une carte retraçant les principaux centres d’intérêt du village. Vous pourrez ainsi vous repérer plus facilement !

Pour visiter la citadelle, il faut d’abord emprunter le chemin d’accès. Celui-ci ne peut se monter qu’à pieds, en grimpant sur 800 mètres et 156 mètres de dénivelé (environ 25 minutes de marche). Le chemin est pavé et peut vite se montrer traître pour vos chevilles, pensez donc à mettre de bonnes chaussures 😉

Entrevaux
Photo : Alice Feuardant

Malgré l’effort (surtout en été, sous 35°C !), la montée vaut le coup. Tout au long du chemin d’accès, on peut jeter un œil à travers les meurtrières et profiter de vues splendides sur le village en contrebas, et les vallées alentours.

Chemin de ronde citadelle Entrevaux
Photo : Alice Feuardant
Vue chemin de ronde citadelle Entrevaux
Photo : Alice Feuardant

Depuis le sommet de la citadelle aussi, la vue est à couper le souffle. Certes, la pente est raide, mais c’est justement cela qui fait la beauté du panorama, car une fois en haut, vous pourrez observer le village d’au-dessus et contempler le dessin complexe des toits et des ruelles.

Vue Entrevaux
La vue sur Entrevaux depuis la citadelle – Photo : Alice Feuardant

Il y a plusieurs choses à voir à l’intérieur de la citadelle. D’abord, au tout début du chemin de ronde, vous passerez devant l’ancienne poudrière, aujourd’hui transformée en musée. Elle fut construite au XVIIème siècle puis revue par Vauban sous le règne de Louis XIV. Le musée est un passage obligé si vous vous intéressez à l’histoire militaire d’Entrevaux. Infos, cartes, dessins… la documentation est riche et variée.

Musée de la poudrière Entrevaux
Le musée de la poudrière à Entrevaux – Photo : Alice Feuardant

Tout en haut de la citadelle, vous pourrez visiter les cachots, la chapelle, le donjon et quelques souterrains, mais aussi apercevoir un pont-levis donnant directement sur la montagne, et qui semble tout droit sorti d’un film de chevalerie.

Depuis les cachots, on a une vue imprenable sur les vallées environnantes et le Var. Mais ne croyez pas que les prisonniers pouvaient déjà profiter de ce panorama à l’époque ! Ce serait trop beau… En réalité, il y avait auparavant des murs derrière les barreaux, qui plongeaient les cachots dans le noir le plus total. Ces murs ont été cassés depuis que la prison n’est plus utilisée.

La visite de la citadelle coûte 3€. Vous pouvez payer directement à l’entrée du chemin d’accès en espèce (attention, c’est une machine qui n’accepte que les pièces de monnaie) ou bien à l’Office du tourisme, qui vous échangera les 3€ contre des jetons à placer à l’entrée. Vous pouvez accéder à la citadelle tous les jours de la semaine.

Le village médiéval d’Entrevaux

De multiples centres d’intérêts sont disséminés dans tout le village, d’où l’importance de demander une carte à l’Office du tourisme avant de partir en exploration !

Juste à droite après le pont-levis, vous trouverez l’ancienne prison du village. A l’intérieur, des personnages mis en scène représentent l’autorité d’un côté, et les prisonniers de l’autre. Cette reconstitution est peut-être un peu trop « surfaite », mais elle a le mérite de nous aider à imaginer les conditions précaires de l’époque à l’intérieur des prisons.

Un autre arrêt obligé à l’intérieur du village est la cathédrale. Elle date du début du XVIIème siècle, son architecture est de style gothique. Vous serez certainement surpris en poussant la porte de la cathédrale, car le style de la décoration intérieure est complètement différent de l’extérieur. Avec son toit bleu roi représentant un ciel étoilé, on peut dire qu’elle sort de l’ordinaire !

Non loin de la cathédrale se trouve la porte d’Italie, avec ses anciens canons et son pont-levis.

Porte d'Italie Entrevaux
La porte d’Italie – Photo : Alice Feuardant

En parcourant au hasard les ruelles du village, vous pourrez aussi tomber sur un charmant balcon datant du XVIIème siècle, un palais épiscopal, une ancienne échoppe médiévale ou encore la tour de l’horloge.

Enfin, le four à pain est à voir également. On l’appelait à l’origine « four banal » en référence aux bans, des taxes que les boulangers devaient au Seigneur lorsqu’ils utilisaient le four, qui techniquement lui appartenait. Un texte informatif est diffusé en audio pour mieux faire comprendre le fonctionnement du four à pain à l’époque.

En traversant le village, vous pourrez apercevoir un peu partout des panneaux fléchés « Musée de la moto ». Si vous vous intéressez à la moto ou bien au vintage en général, n’oubliez pas d’y faire un tour. L’entrée est libre et vous y verrez une multitude de deux roues, de marques, couleurs, modèles et époques variés.

Musée de la moto Entrevaux
Le musée de la moto d’Entrevaux – Photo : Alice Feuardant

Vous pouvez aussi vous arrêter dans l’une des quelques boutiques du village pour ramener un souvenir d’Entrevaux. Si vous cherchez à manger sur place, sachez qu’il y a de tout : restaurants, cafés ou encore buvettes pour prendre un sandwich à emporter.

Les moulins d’Entrevaux

De l’autre côté du Var, vous pouvez visiter l’ancienne usine hydro-électrique, l’aqueduc, le lavoir et les moulins d’Entrevaux (le moulin à farine actif jusque dans les années 50 et le moulin à huile toujours actif aujourd’hui). Pour avoir le maximum d’informations sur ces structures, vous pouvez demander une tablette numérique à l’Office du tourisme, ou bien télécharger l’application Les Moulins d’Entrevaux sur votre Smartphone. Cette application permet de guider les visiteurs sur le circuit de découverte des moulins.

Les événements à Entrevaux

Entrevaux est un village qui bouge, de nombreux événements y sont organisés toute l’année. C’est l’occasion de découvrir le village sous un autre angle !

Nous avons visité Entrevaux dans le cadre des Journées du Patrimoine, un événement national qui a lieu tous les ans en septembre. Sur ce week-end, des visites guidées de la citadelle sont données gratuitement par l’Office du tourisme. Cela permet d’avoir quelques explications et anecdotes en plus, c’est donc très intéressant. En plus, le village entier s’anime : des hommes déguisés en chevaliers accueillent les visiteurs sur le pont-levis et accompagnent la visite guidée jusqu’en haut de la citadelle.

Journées du Patrimoine Entrevaux
Photo : Alice Feuardant
Journées du Patrimoine Entrevaux
Photo : Alice Feuardant

Sur la place Charles Panier, on retrouve des artistes de rue comme au Moyen-âge : un conteur en habits d’époque, un jongleur de feu…

Fin juillet, le village se pare à nouveau de ses habits de fête pour les Médiévales. L’entrée du village est à 10€ et permet de profiter de toutes les animations : marché médiéval, défilés costumés, tournois de chevalerie, troubadours, démonstrations de vieux métiers et d’artisanat ou encore concerts de musique et chants médiévaux.

Envie de sortir plus près de la mer ? On vous conseille de partir à la découverte des îles de Lérins au large de Cannes 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s