Testé et approuvé : les cookies de la Maison Charlotte Busset

Vous connaissez Mouans-Sartoux ? Si vous n’êtes pas de la région, la réponse est probablement non. Et pourtant, c’est là-bas que nous avons eu l’occasion de goûter les cookies que nous considérons jusqu’à présent comme les meilleurs de France ! La boutique en question est la Maison Charlotte Busset et elle est située en plein cœur du minuscule centre-ville, à deux pas du château. (A titre indicatif, l’ensemble de la commune fait moins de 14 km² ! Imaginez donc la superficie du centre-ville…).

La boutique, elle aussi, est minuscule. On y est bien accueilli et on s’y sent chez soi, comme en famille. Il est possible de manger à l’intérieur et de commander une boisson pour accompagner son cookie. Ou bien, une petite terrasse permet de s’installer dehors pour profiter du soleil. La plupart du temps, nous prenons notre cookie à emporter. Les rues calmes du village, la place en face de l’Eglise et le parc du château sont des endroits parfaits pour un pique-nique improvisé.

Cookie framboises chocolat blanc Maison Charlotte Busset Mouans Sartoux
Cookie framboises chocolat blanc devant le château de Mouans Sartoux – Photo : Alice Feuardant

Des cookies sains et gourmands

Les recettes de cookies de la Maison Charlotte Busset ont de quoi donner l’eau à la bouche. D’un jour à l’autre, vous trouverez rarement les mêmes cookies dans la vitrine. Ils sont faits maison, sur place, et les parfums varient au fil des jours et des saisons. Pour autant, vous ne risquerez pas d’être « déçu(e) » de ne pas retrouver le cookie que vous aviez repéré sur Instagram quelques jours auparavant… il y a tellement de choix que l’on trouve toujours son bonheur !

Cookie Tarte au citron meringué Maison Charlotte Busset
Cookie façon « Tarte au citron meringué » – Photo : Alice Feuardant

Plaire à tout le monde, c’est d’ailleurs l’un des premiers objectifs de Noémi-Charlotte Burlaud, arrière-petite-fille de Marcel Busset et gérante actuelle de la marque. Très sensible aux problématiques actuelles dans le domaine de la nutrition, la jeune femme a créé un ensemble de gammes variés : la gamme gourmande (notre préférée, évidemment !) mais aussi les gammes vegan, sans gluten et allégée en sucre. Dans chaque gamme, on a l’embarras du choix entre les « intemporels » (des parfums que vous retrouverez toute l’année) et les éditions limitées.

Cookie caramel beurre salé, chocolat blanc et noix de macadamia Maison Charlotte Busset
Cookie caramel beurre salé, chocolat blanc et noix de macadamia, Maison Charlotte Busset – Photo : Alice Feuardant

Pour vous donner un petit aperçu, voici les saveurs que nous avons préférées :

  • Dans la gamme gourmande : trois chocolats, caramel et noix de pécan, spéculoos, pistaches-framboises et chocolat blanc, caramel beurre salé-chocolat blanc et noix de macadamia, façon tarte au citron meringuée, fourré au beurre de cacahuète maison… pour retomber en enfance, il existe aussi des cookies au Kinder, aux oursons en guimauve et aux smarties !
  • Dans la gamme vegan : les parfums sont plus ou moins les mêmes que ceux de la gamme gourmande, à la différence près que les cookies sont sans œufs ni lait. Nous avons goûté (et adoré) le cookie chocolat blanc-matcha et cranberry.
  • Dans la gamme sans gluten : là aussi, les parfums sont similaires, mais les cookies sont faits sans blé, ni orge, ni seigle. Nous n’avons pas encore testé de cookie sans gluten, mais si vous êtes intolérant au gluten, foncez !
Cookie Sunday Maison Charlotte Busset
Cookie façon « Sunday » – Photo : Alice Feuardant
Cookie Kinder Maison Charlotte Busset
Cookie Kinder, Maison Charlotte Busset – Photo : Alice Feuardant

Enfin, tous les cookies (toutes gammes confondues) sont faits avec des produits bio, locaux et de saison.

Le prix du cookie tourne autour de 3€, plus ou moins en fonction de la gamme du cookie et s’il s’agit d’une édition limitée.

Seul bémol selon nous : leur taille ! Nous avions déjà goûté des cookies beaucoup plus gros (par exemple, chez Scoop Me a Cookie, on en parle dans notre top cookies à Paris) et il faut avouer que l’on reste un peu sur sa faim. Mais cela reste un avis subjectif donné par deux incorrigibles gourmandes…

Cookie caramel beurre salé Maison Charlotte Busset
Cookie caramel beurre salé – Photo : Alice Feuardant

De Mouans-Sartoux à Cannes : des cookies… mais pas que !

La maison Charlotte Busset a ouvert ses portes en 2016 à Mouans-Sartoux. Pourquoi des cookies ? « Un éclair au chocolat, ça reste un éclair au chocolat, alors que le cookie, c’est déclinable à l’infini ! », explique Noémi-Charlotte Burlaud. Et en effet, on peut dire que les cookies sont déclinés à l’infini chez Charlotte Busset. Cookies à l’unité, assortiments, mini-cookies et même cookies géants, tout est possible, il suffit de passer commande.

Face au succès de la boutique de Mouans-Sartoux, la Maison Charlotte Busset s’est aussi exportée… à Cannes ! Le concept est totalement différent, même si on retrouve les incontournables cookies, l’ambiance cosy et l’accueil chaleureux.

A Cannes, on n’entre pas dans une boutique, mais dans un salon de thé. On n’y prend pas que le goûter, mais aussi le petit-déjeuner, le déjeuner, ou le brunch. La carte propose tous les incontournables d’un coffee shop moderne : avocado toasts surmontés d’une fine tranche de saumon fumé et d’un œuf mollet, french toasts, cheesecake, fromage blanc avec du granola et des fruits… mais aussi des salades et burgers végétariens. La Maison Charlotte Busset s’adapte parfaitement à sa cible cannoise, en mettant l’accent sur un service irréprochable et des prix plus élevés qu’à Mouans-Sartoux.

Cheesecake Maison Charlotte Busset Cannes
Cheesecake, Maison Charlotte Busset Cannes – Photo : Alice Feuardant

Où trouver les cookies de Charlotte Busset ?

A Mouans-Sartoux : Maison Charlotte Busset, 7 rue du Dr Geoffroy, ouvert le samedi et le dimanche de 10h00 12h30 et de 15h00 à 19h00

A Cannes : Maison Charlotte Busset, 26 Rue hoche, ouvert tous les jours de 8h30 à 19h00

A Valbonne : BioValbonne, 7 Rue Gambetta, ouvert le lundi de 15h00 à 20h00, du mardi au samedi de 9h00 à 13h00 et de 15h00 à 20h00 et le dimanche de 10h00 à 13h00.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de la Maison Charlotte Busset !

Publicités

Visiter Séville : notre Top 10

Séville est l’une des plus belles villes d’Espagne, avec son architecture typique andalouse, ses rues tortueuses et son impressionnante cathédrale gothique. C’est une destination idéale pour un long week-end, seul, en famille ou entre amis. Voici notre top 10 des incontournables lors d’un séjour à Séville !   

 

1.     Visiter la cathédrale de Séville

La Cathédrale Notre-Dame du siège de Séville (Catedral de Santa María de la Sede de Sevilla) est à ne pas manquer : 3ème plus grande cathédrale du monde en superficie (et 1ère cathédrale gothique), elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Elle compte plus de 80 chapelles différentes et mesure 104 mètres de haut avec son clocher.

La Cathédrale de Séville a été érigée entre 1402 et 1507, sur les bases d’une ancienne mosquée almohade. Elle symbolise la victoire du christianisme sur l’islam en Andalousie, suite à la Reconquista. C’est actuellement le monument le plus visité de Séville : on y trouve non seulement le tombeau de Christophe Colomb, mais aussi de nombreuses décorations et pièces d’orfèvrerie impressionnantes, comme le retable gothique de la Capilla Mayor composé de 45 panneaux sculptés qui représentent des scènes de la vie du Christ.

Tombeau de Christophe Colomb
Le tombeau de Christophe Colomb

Tombeau de Christophe Colomb

Informations pratiques

Avant l’ouverture de la Cathédrale à 11h, on peut entrer par les côtés pour voir les espaces gratuits avant l’heure d’ouverture. Il faudra compter environ 1h30 de visite au total. Un conseil : réservez votre billet en ligne avant de venir, ça ne coûte pas plus cher et surtout vous économiserez du temps !

Vous avez le choix entre plusieurs types de visites. Nous avions opté pour la visite culturelle classique, qui inclue une visite libre de la Cathédrale, de la Giralda et de l’Eglise du Divin Sauveur (qui se trouve à quelques rues de la Cathédrale). L’entrée générale pour une visite culturelle est à 9€.

Attention, si vous voulez avoir du choix concernant le jour et l’horaire, on vous conseille de vous y prendre quelques jours à l’avance !

Les horaires de visite sont les suivantes :

  • Lundi : 11h à 15h30
  • Mardi à samedi : 11h à 17h
  • Dimanche : 14h30 à 18h

Un bon plan si vous êtes à Séville un lundi : la visite est gratuite entre 16h30 et 18h. Il faudra réserver en ligne avant.

Cathédrale de Séville
Cathédrale de Séville – Façade sud
Séville-Catedral-intérieur-4blueeyes-©Claire-Feuardant
La Cathédrale de Séville – Intérieur

2.     Monter en haut du clocher de la Giralda

La Giralda de Séville, symbole du paysage de la ville, est le clocher de la Cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville. Ancien minaret de style hispano-mauresque, c’est aujourd’hui l’unique vestige de la Grande Mosquée de Séville sur laquelle a été construite la cathédrale. Elle compte 24 cloches.

La Giralda s’élève à 104 mètres de hauteur et offre une magnifique vue panoramique sur Séville. Pour monter tout en haut, pas de marches à monter, mais une pente douce qui fait le tour du clocher. Selon la légende, la tour avait été construite comme ça pour que l’imam puisse y monter avec son âne pour l’appel à la prière !

Giralda vue sur Séville
Vue de la Cathédrale depuis le clocher de la Giralda
Giralda vue sur Séville
Vue sur Séville

3.     Visiter l’Alcazar de Séville

Juste en face de la Cathédrale se trouve l’Alcazar de Séville (Real Alcázar). Construit au VIIème siècle par la dynastie arabe des Omeyyades, ce palais fortifié de style mauresque est aujourd’hui l’un des monuments les plus emblématiques de Séville. Comme la cathédrale de Séville, il figure au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

L’architecture de l’Alcazar de Séville est principalement mudéjare (reconnaissable aux azulejos et aux motifs géométriques), même si on trouve aussi des éléments baroques ou de la Renaissance. Nous avons été impressionnées par la quantité de détails mais aussi la beauté des jardins, très décorés avec des fontaines, des fleurs, et des motifs typiquement mauresques.

Attention, si vous séjournez à Séville en même temps que le roi d’Espagne, vous ne pourrez pas visiter l’Alcazar puisqu’il s’agit de sa résidence à Séville !

La visite avec audio guide est très bien faite : elle nous permet de passer dans toutes les pièces, patios et jardins du palais, et on en apprend beaucoup sur l’histoire de l’Alcazar.

Alcazar Séville
Une façade de l’Alcazar au style mauresque
Alcazar de Séville
Le patio
Alcazar de Séville
Les jardins

Informations pratiques

On accède à l’Alcazar depuis la Puerta del León. De toute façon, vous reconnaîtrez tout de suite l’endroit : il vous suffit de remonter la queue !

Il faut compter environ 2h pour la visite de l’Alcazar avec audio guide. Comme pour la cathédrale, on vous conseille de réserver sur Internet à l’avance : nous avons été contentes de ne pas avoir à faire la queue !

L’entrée générale coûte 11,5 €, mais vous pouvez aussi bénéficier d’une entrée gratuite le lundi de 18h à d’avril à septembre et de 16h à 17h d’octobre à mars. Attention cependant : vous risquez d’attendre (très) longtemps.

Alcazar de Séville
La Puerta del León

4.     Se promener dans le quartier de Santa Cruz

Au cœur de Séville se trouve le quartier de Santa Cruz, ancien quartier juif au Moyen-Âge et aujourd’hui quartier le plus pittoresque de la ville (mais aussi le plus touristique !). Il est reconnaissable par ses ruelles sinueuses, ses façades blanches et jaunes, ses balcons fleuris ou encore ses petites places à orangers.

Santa Cruz Séville
Santa Cruz – Séville

Le quartier de Santa Cruz est un incontournable à Séville. Tout d’abord parce que c’est là que l’on trouve tous les monuments célèbres : la Cathédrale, l’Alcazar, mais aussi les Archives Générales des Indes que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter mais qui est aussi classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Mais aussi parce que c’est là que sont concentrées toutes les boutiques de souvenirs !

Santa Cruz Séville
Entrée du quartier de Santa Cruz

Santa Cruz Séville

Santa Cruz Séville
Une cour intérieure dans le quartier de Santa Cruz

Santa Cruz Séville

Santa Cruz Séville

5.     La Plaza de España

La Place d’Espagne est la plus belle place de Séville. Nous y sommes allées en fin d’après-midi (au mois de novembre) et avec la lumière du soleil couchant, c’était vraiment magnifique !

Conçue pour l’Exposition Ibéro Américaine de 1929 par l’architecte sévillan Aníbal González, elle s’étend en tout (palais, place et canaux compris) sur 50 000 m² ! Cette place est pleine de symboles pour représenter l’amitié entre l’Espagne et ses anciennes colonies : par exemple, elle est tournée vers le fleuve Quadalquivir, symbolisant la route vers l’Amérique via l’Océan Atlantique.

A ne pas manquer : les 48 bancs décorés en azulejos qui longent le Palais (représentant les différentes provinces d’Espagne) ; la fontaine de Vicente Traver au milieu de la place ; et les 4 ponts décorés de céramique (représentant les 4 anciens royaumes d’Espagne). Avec un peu de chance, vous pourrez même assister à un spectacle de flamenco !

Plaza de España Séville
La Plaza de España de Séville

Plaza de España Séville

Plaza de España Séville
Pont sur l’un des canaux
Plaza de España Séville
Le balcon du Palais
Plaza de España Séville
Vue du balcon
Plaza de España Séville
Le banc « Malaga »
Plaza de España Séville
Détails des azulejos sur les bancs

Après votre visite de la Plaza de España, vous pourrez vous reposer dans le parc Maria Luisa juste en face : ses multiples fontaines et bassins décorés offrent un cadre propice pour une pause loin de l’agitation perpétuelle de la Place d’Espagne !

Parc Maria Luisa Séville
Parc Maria Luisa de Séville

Parc Maria Luisa Séville

6.     Longer le Guadalquivir

Après notre visite de la Plaza de España, nous avons décidé de suivre le Paseo de las Delicias, une promenade qui longe le fleuve Quadalquivir depuis le Parc Maria Luisa jusqu’à la Torre del Oro. En fin de journée, les gradins se remplissent de touristes et locaux venus observer le coucher de soleil, et la balade est très agréable (à pieds ou à vélos).

Le long du Paseo de las Delicias, vous pourrez découvrir la Puerta Jerez, le Palais San Telmo, et la Torre del Oro, tour albarrane de 36 m de hauteur construite au début du 13ème siècle pour protéger la ville et bloquer la circulation sur le fleuve si besoin. Aujourd’hui, elle abrite le musée maritime (Museo Marítimo) de Séville et offre une vue magnifique sur la Cathédrale de Séville, le fleuve Quadalquivir et le quartier de Triana.

Informations pratiques

La Torre del Oro est ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à 18h45 et le week-end de 10h30 à 18h45. L’entrée est gratuite le lundi, sinon elle coûte 3 €.

Paseo de las Delicias Séville
Le Paseo de las Delicias
Torre del Oro séville
La Torre del Oro

7.     S’imprégner de l’ambiance quartier de Triana

Le quartier de Triana se trouve de l’autre côté du fleuve Quadalquivir. Pour vous y rendre, vous pouvez emprunter le pont de Triana (Puente de Isabel II), ou encore le Puente del Cristo de La Expiración, plus au nord du quartier.

Historiquement, Triana était le quartier des gitans, des marins et des danseurs de flamenco. Nous vous conseillons d’ailleurs de lire La Reina Descalza d’Ildefonso Falcones, qui romance la vie d’une famille de gitans à Triana au XVIIIème siècle. Nous avons adoré !

A Triana, commencez par faire un tour au marché couvert (à droite à la sortie du pont de Triana), avant de flâner dans les rues pour vous imprégner de l’animation du quartier. Vous pourrez notamment visiter un atelier de céramiques (une tradition ancestrale) et admirer de nombreuses églises, comme la Chapelle des Marins ou l’Eglise Sainte-Anne de Triana.

Chapelle des Marins Triana
La Chapelle des Marins de Triana (Capilla de los Marineros)

Pour une pause sucrée, nous vous conseillons la pâtisserie Manu Jara (tenue par un français !), où vous pourrez déguster des classiques de la pâtisserie française twistés à l’espagnole. On y trouve notamment de délicieuses palmeras – les palmiers dont raffolent les espagnols !

Manu Jara Triana Séville
Palmier Dulcey de Manu Jara à Triana

8.     Faire un tour aux arènes de Séville

Pour ceux qui s’intéressent à la corrida ou qui sont simplement curieux de découvrir cette tradition très populaire en Andalousie, ne manquez pas la visite des Arènes de Séville (la Plaza de Toros de la Real Maestranza), l’un des monuments les plus visités de Séville.

Les Arènes de Séville sont magnifiques : construites entre le XVIIIème et le XIXème siècle sur les ruines des anciennes arènes par l’architecte Rafael Montero, elle mêle deux styles architecturaux, le post-baroque et le néo-classique. La visite permet de découvrir l’intérieur des arènes ainsi que le musée taurin.

Si vous souhaitez assister à une corrida, sachez que la saison s’étend entre avril et septembre.

Informations pratiques

Attention, il est indispensable de suivre une visite guidée (en anglais ou espagnol). Il y a environ une visite toutes les 20 minutes et elle coûte 8 €.

Mis à part le vendredi de la semaine sainte où les visites se terminent à 15h, les horaires de visite sont les suivants :

  • Du 1er avril au 31 octobre : de 9h30 à 21h
  • Du 1er novembre au 31 mars : de 9h30 à 19h
Plaza de Toros Séville
La Plaza de Toros de Séville

Plaza de Toros Séville

9.     Le coucher de soleil depuis le Metropol Parasol

Le Metropol Parasol, surnommé « Las Setas de Sevilla », est l’un des monuments les plus récents de Séville (il date de 2011) et pourtant déjà emblématique !

Bien que cet édifice en bois ait fait l’objet de vives critiques lors de sa construction (il faut reconnaître que le style du Metropol Parasol détonne avec le style architectural de Séville !), il attire de nombreux touristes, notamment au moment du coucher de soleil.

En effet, du haut du Metropol Parasol, on peut bénéficier d’une vue à 360° sur toute la ville de Séville : l’un des plus beaux panoramas de la ville ! Le ticket pour monter coûte 3 € seulement et il donne droit en prime à une réduction de 1 € à la terrasse du café situé en haut du bâtiment.

Metropol Parasol Setas Séville
Le Metropol Parasol
Metropol Parasol Setas Séville
Vue depuis le Metropol Parasol
Metropol Parasol Setas Séville
En attendant le coucher de soleil…

10.Voir un spectacle de Flamenco

Le flamenco est l’art populaire emblématique de l’Andalousie. Né aux alentours du XVème siècle dans la région de Séville, cet art qui mêle la musique et la danse était cantonné aux réunions de famille avant de s’étendre dans toute l’Espagne, notamment via les cafés-concerts.

Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps d’assister à un spectacle de flamenco. Mais nous vous conseillons vraiment de le faire !

Pour assister à des spectacles authentiques, privilégiez les tablaos et peñas (versions modernes des cafes-concerts), comme le Tablao Los Gallos dans le quartier de Santa Cruz. Attention, il faudra réserver à l’avance car les places sont souvent limitées ! Comptez environ entre 35 et 45 € pour le spectacle + la boisson.

Si vous n’avez pas pu réserver à l’avance, pas de panique : le mieux est de demander des conseils aux locaux. Sinon, vous avez toujours l’option des musées et centres culturels, comme la Casa de la Guitarra ou le Museo del Baile Flamenco « Cristina Hoyos », qui proposent des spectacles moins authentiques mais aussi moins chers.

De toutes les villes que nous avons visitées en Espagne, Séville est certainement l’une de nos préférées : l’ambiance décontractée et la douceur de vivre andalouse, le soleil, l’architecture, le flamenco… Tout nous a plu : on vous recommande sans hésitation !