3 jours en Catalogne sur les traces de Dalí

Il y a quelques années, nous avions fait un voyage en Espagne de quelques jours sur les traces de l’un des plus grands artistes catalans du XXème siècle : Salvador Dalí. On vous partage aujourd’hui notre itinéraire de 3 jours, idéal pour un week-end prolongé ou pour une escapade lors d’un séjour à Barcelone ou sur la Costa Brava. Que vous appréciez ou non l’œuvre de Dalí, marcher sur ses traces est encore la meilleure manière de comprendre son œuvre !

Premier jour : Figueras, ville de naissance de Dalí

Pour le premier jour de votre itinéraire consacré à Salvador Dalí, nous vous conseillons d’aller visiter Figueras, où se trouve notamment le Théâtre-Musée Dalí.

Théâtre-Musée Dali Figueras
Théâtre-Musée Dali – Photo : Claire Feuardant

Figueras est non seulement la ville ou Salvador Dalí est né (en 1904) et s’est fait connaître en tant que peintre, mais c’est aussi la ville où il est décédé en 1989. Jusqu’à ses études à l’école des Beaux-Arts de Madrid, une étape décisive dans sa carrière artistique, il a vécu et fait ses premières armes en peinture dans cette ville. On retrouve ses racines catalanes dans nombre de ses œuvres, notamment celle qu’il a choisi de montrer à Picasso lors de leur première rencontre à Paris, La Fille de Figueras.

C’est donc tout naturellement que Dalí a choisi cette ville pour installer son Théâtre-Musée, un édifice qui concentre toutes les particularités de son œuvre, et selon Dalí lui-même, « ce qui de mon œuvre sera le plus extravagant et le plus solide ».   

Le Théâtre-Musée Dalí est installé dans l’ancien théâtre municipal de Figueras, qui avait été construit en 1850 avant d’être détruit à la fin de la guerre civile espagnole. C’est dans ce théâtre que Dalí fut exposé pour la première fois, dans la salle du vestibule. Reconnaissable à ses gigantesques œufs sur la coupole, le musée surréaliste est composé de 22 salles : les 18 premières ont été conçues par Dalí à l’origine, et les salles 18 à 22 résultent des agrandissements successifs qui ont suivi. 

Dans le musée, on trouve toutes sortes d’œuvres, non seulement des peintures, mais aussi des sculptures, des montages, des dessins… La grande majorité des œuvres sont signées Dalí, bien sûr (dont les célèbres Gala nue regardant la mer qui à 18 mètres apparaît le president Lincoln et Galatea des sphères), mais on trouve aussi des œuvres de sa collection privée (Le Gréco, Duchamp, Fortuny, Urgell, Meissonier…). Le Théâtre-Musée accueille également des expositions temporaires : en ce moment, jusqu’au 31 mai, l’exposition est consacrée à une série de portraits de Salvador Dalí par le photographe Bob Whitaker, réalisés entre 1967 et 1972 dans sa maison de Port Lligat ou à Paris.

Gala nue regardant la mer qui à 18 mètres apparaît le president Lincoln, Salvador Dali, Figueras
Gala nue regardant la mer qui à 18 mètres apparaît le president Lincoln, Salvador Dali – Photo : Claire Feuardant
Marilyn Monroe, Salvador Dali, Figueras
Marilyn Monroe, Salvador Dali – Photo : Claire Feuardant

On vous conseille aussi de visiter l’Espace Dalí Bijoux, où l’on trouve des bijoux conçus par Dalí lui-même.

Un bijou conçu par Salvador Dalí à l'Espace Dalí Bijoux, Théâtre-Musée Dali de Figueras
Un bijou conçu par Salvador Dalí à l’Espace Dalí Bijoux – Photo : Claire Feuardant

Informations pratiques :

  • Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h30 à 18h (novembre à janvier), de 9h30 à 18h (février et octobre), de 9h30 à 20h (mars), ou de 9h à 20h (juillet à septembre).
  • Tarifs : de 11 € (tarif groupe et tarif réduit) à 15 € (tarif plein) pour l’entrée au Théâtre-Musée et à l’Espace bijoux.

Si vous avez du temps : S’il vous reste du temps, nous vous conseillons de faire un détour à Besalú, un petit village médiéval situé à 20 minutes de route de Figueras, et réputé pour son pont médiéval du 12ème siècle avec des arches et des tours ainsi que pour le Monastère de Sant Pere.

Deuxième jour : Port Lligat, ville d’adoption de Dalí, et Cadaqués

La maison de Dalí à Port Lligat est la première maison stable où ont vécu Dalí et Gala à partir de 1930.  Dalí a racheté une maison de pêcheurs qu’il a agrandie progressivement, au gré de ses inspirations et de ses influences artistiques. Pour Dalí, cette maison était bien plus que son premier refuge avec Gala : il l’a conçue comme une véritable œuvre surréaliste en mouvement.

Maison-musée de Dali Port Lligat
Première impression lorsque l’on entre dans la maison de Dali à Port Lligat ! – Photo : Claire Feuardant

On peut aujourd’hui la visiter : transformée en musée, elle a été renommée Maison-musée Salvador Dalí. Tout dans la maison, des corridors labyrinthiques à la décoration, rappelle le style particulier du peintre. On peut voir les pièces de vie de Gala et Dalí (les salles 7 à 12 au rez-de-chaussée), l’atelier de Dalí (salles 5 et 6) et l’extérieur de la maison (salle 13 et cours 16 et 17).

Chambre Dali et Gala, maison-musée Dali de Portlligat
Chambre Dali et Gala – Photo : Claire Feuardant
Atelier de Dali, maison-musée Dali de Portlligat
L’Atelier de Dali – Photo : Claire Feuardant
Décorations, maison-musée Dali de Portlligat
Décoration surréaliste – Photo : Claire Feuardant
Maison-musée de Dali Port Lligat
L’extérieur de la maison – Photo : Claire Feuardant
Maison-musée de Dali Port Lligat
L’espace devant la piscine – Photo : Claire Feuardant

Si vous voulez en apprendre plus sur la vie de Dalí à l’époque où il a acheté et agrandi la maison de Port Lligat, nous vous conseillons de lire son autobiographie, La Vie secrète de Salvador Dalí. Vous apprendrez par exemple que si Dalí a choisi de s’installer à Port Lligat et non à Cadaqués (ville voisine, où il a grandi), c’est parce qu’il s’était brouillé avec ses parents à cause de sa liaison avec Gala, à l’époque mariée avec Paul Eluard !

Informations pratiques :

  • Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h30 à 18h (mi-septembre à mi-juin) et de 9h30 à 21h (mi-juin à mi-septembre). Fermé entre le 7 et le 10 janvier.
  • Tarifs : de 8 € (tarif groupe et tarif réduit) à 12 € (tarif plein) pour l’entrée à la maison et à l’oliveraie (réservation obligatoire).

Après votre visite de la Maison-musée Salvador Dalí, on vous conseille de faire un tour à Cadaqués, qui a inspiré nombre des œuvres de Dalí. Cette station balnéaire aux ruelles pavées et aux bâtiments bleus et blancs, ancien village de pêcheurs, est pittoresque et très accueillante. A voir à Cadaqués : la Baie de Cadaqués, le Cap de Creus et ses criques (réputées pour être les plus belles de toute la Costa Brava !), ou encore le Museo de Cadaqués pour en apprendre plus sur l’histoire et la culture de cette ville catalane.

Troisième jour : Le château de Gala Dalí à Púbol

En 1969, Dalí a racheté un château du 11ème siècle à l’abandon et le transforma en manoir surréaliste, dédié à Gala et seulement à Gala. Pour entrer dans le château, Dalí devait avoir l’autorisation de sa femme ! Ce manoir devint le lieu de repos de Gala jusqu’à sa mort en 1982 (elle est aujourd’hui enterrée dans la crypte du château).

Lorsque l’on visite le château de Gala Dalí, on peut observer de nombreux éléments caractéristiques de l’œuvre dalinienne (sculptures, trompes-l ’œil, décorations…) ainsi que des marques que le château appartenait à Gala et à elle seule, comme les G qui décorent les portes. La grande majorité des œuvres de Dalí présentes dans le château ont été inspirées par sa muse.  

Après la mort de Gala, Dalí a définitivement quitté Port Lligat pour se retirer dans le château de Gala à Púbol, qui deviendra son dernier atelier entre 1982 et 1984.

Atelier de Dali, château de Gala Pubol
L’atelier de Dali dans le château de Gala – Photo : Claire Feuardant
L'extérieur du château de Gala Pubol
L’extérieur du château de Gala – Photo : Claire Feuardant

Informations pratiques :

  • Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h à 17h (de novembre au 6 janvier), de 10h à 18h (mi-mars à mi-juin et mi-septembre à novembre), de 10h à 20h (mi-juin à mi-septembre). Fermé entre le 7 janvier et le 14 mars.
  • Tarifs : de 6 € (tarif groupe et tarif réduit) à 8 € (tarif plein).

Si vous avez du temps : Vous pouvez profiter de votre passage à Púbol pour faire un tour à Girona, à 30 minutes de route. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous pouvez juste y passer la fin de l’après-midi et manger des tapas. Si vous pouvez y consacrer une journée, vous aurez de quoi faire : la vieille ville, la Rambla de la Libertat, et le quartier juif (Call Jueu) ; les vues sur Girona depuis les rives du Riu Onyar ; la cathédrale de Girona et le Passeig Arqueològic qui part de la cathédrale et vous permet de découvrir tout le passé de la ville ; ou encore le Musée d’art de Gérone installé dans l’ancien Palais épiscopal…

Girona Gérone Espagne
Girona – Photo : Claire Feuardant
Cathédrale Girona Gérone Espagne
La cathédrale de Girona – Photo : Claire Feuardant

Découverte du Pays de Galles

Entre Noël et le Jour de l’An, nous avons passé une semaine au Pays de Galles. Une semaine, c’est un peu court pour visiter tout le pays mais nous avons pu découvrir beaucoup de choses et en avoir un bon aperçu : châteaux, villes, campagne, nourriture traditionnelle… Voici nos conseils pour un séjour réussi au Pays de Galles !

Visiter le sud du Pays de Galles

Au sud du Pays de Galles, vous ne pouvez pas manquer Cardiff, la capitale. Il est très agréable de se promener dans la ville, avec ses arcades et ses ruelles victoriennes, ses restaurants et ses boutiques. Le château de Cardiff est un incontournable, avec sa tour qui vous offre une magnifique vue sur la ville (The Norman Keep), ses sous-sols et ses appartements et salles de banquet.

Cardiff, Pays de Galles
L’enceinte extérieure du Château de Cardiff – Photo : Alice Feuardant
Cardiff, Pays de Galles
Un pub à Cardiff – Photo : Alice Feuardant

Non loin de Cardiff se trouve Caerphilly et son château dont nous vous parlerons plus bas. En longeant la côte, vous pourrez atteindre Swansea, la deuxième plus grande ville du pays, en moins d’une heure. Vous pourrez y visiter le Wales National Waterfront Museum, vous promener sur le front de mer de Mumbles avec son phare et sa jetée victorienne, et sortir le soir sur Wind Street. Swansea est aussi le point de départ de la Gower Peninsula, où l’on trouve les plus beaux paysages côtiers du Pays de Galles (plages, falaises, montagnes…).

Péninsule de Gower
Péninsule de Gower – Photo : Claire Feuardant
Péninsule de Gower
Péninsule de Gower – Photo : Claire Feuardant
Péninsule de Gower
Péninsule de Gower – Photo : Claire Feuardant
Péninsule de Gower
Péninsule de Gower -Photo : Claire Feuardant

Plus loin sur la côte vers l’ouest (1h de route), on vous conseille de visiter la station balnéaire de Tenby. Malheureusement, elle n’est pas très animée en hiver (la plupart des boutiques sont des marchands de glace ou de fish n’ chips !), mais la balade doit être très agréable en été ! Elle vaut le détour rien que pour ses maisons colorées alignées. Pour les amateurs de grands espaces, faites aussi un tour sur l’immense plage de Manorbier à 10 minutes de route. Le cadre idéal pour un pique-nique !

Tenby, Pays de Galles
Tenby – Photo : Alice Feuardant
Tenby, Pays de Galles
Un passage menant à la mer – Photo : Claire Feuardant
Tenby, Pays de Galles
Les maisons colorées de bord de mer – Photo : Alice Feuardant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plage de Manorbier, Pays de Galles
Plage de Manorbier – Photo : Claire Feuardant

Dans le même coin se trouve Pembroke où vous pourrez visiter un autre château. Le village est situé en hauteur et est très pittoresque. Vous pourrez terminer votre visite du sud-ouest du Pays de Galles avec la St Davids Cathedral, impressionnante !

St David's Cathedral, Pays de Galles
St David’s Cathedral – Photo : Claire Feuardant

Le Pays de Galles comprend également quelques parcs nationaux qui sont vraiment magnifiques, notamment le Parc National des Brecon Beacons (au sud) et Snowdonia (au nord), qui est plus montagneux. Entre les deux, vous trouverez Elan Valley et ses lacs artificiels, ainsi que le cottage de Bron-Yr-Aur où Jimmy Page et Robert Plant ont passé des vacances en 1970 (pour les amateurs de Led Zeppelin !).

Visiter le nord du Pays de Galles

Dans le nord du Pays de Galles, nous vous conseillons d’aller voir les petits villages pittoresques de Llanrwst et de Betws-y-Coed. Vous verrez de jolis ponts sur le fleuve Conwy.

Pont de Llanrwst, Pays de Galles
Pont de Llanrwst – Photo : Claire Feuardant

L’île d’Anglesey vaut également le détour, c’est là que l’on trouve notamment la ville avec le plus long nom d’Europe : Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch (traduit en français : « L’Eglise de Sainte Marie dans le creux du noisetier blanc près du tourbillon rapide et l’Eglise de saint Tysilio près de la grotte rouge » !). A la pointe nord-ouest de l’île, vous trouverez les fameux Huth circles, et à l’est, le château de Beaumaris dont nous vous reparlerons plus bas.

L'île d'Anglesey, Pays de Galles
L’île d’Anglesey – Photo : Claire Feuardant
Le phare de l'île d'Anglesey, Pays de Galles
Le phare de l’île d’Anglesey – Photo : Claire Feuardant
Les Huth Circles de l'île d'Anglesey, Pays de Galles
Les Huth Circles – Photo : Alice Feuardant

Conwy est également un incontournable lors d’un séjour dans le nord du Pays de Galles, non seulement pour son château, mais aussi pour son village où l’on trouve la plus petite maison du Royaume-Uni ! Ne manquez pas non plus Llandudno, une station balnéaire à côté de Conwy. On vous conseille de prendre le temps d’admirer le Pier de Llandudno au coucher de soleil, lorsque le ciel se teinte de rose et de violet…

Llandudno, Pays de Galles
Le Pier de Llandudno au soleil couchant – Photo : Claire Feuardant
4blueeyes_wales_llandudno@alice_feuardant
Llandudno à la nuit tombée – Photo : Alice Feuardant

Enfin, si vous avez le temps, vous pouvez visiter le village de Portmeirion, au cœur des Gwyllt woodlands. Avec l’entrée, entre Pâques et Octobre, vous avez droit à un tour en train dans la forêt : un must-do si vous êtes fan de nature et de beaux paysages !

Les plus beaux châteaux du Pays de Galles

On ne visite pas le Pays de Galles sans visiter ses châteaux ! Le Pays de Galles est l’un des pays d’Europe qui possède le plus de châteaux. Si aujourd’hui, la plupart sont en ruines, on en dénombre encore une centaine sur les 400 châteaux que compta le pays à son apogée. La plupart de ces châteaux ont été construits au 13ème siècle par le roi Edouard Ier, qui voulait asseoir son autorité au fur et à mesure de ses conquêtes.   

Reste à vous décider sur les châteaux à visiter ! Pour vous aider à constituer votre itinéraire de voyage, voici notre sélection des châteaux à ne pas manquer au Pays de Galles.

Caerphilly Castle 

A 20 minutes de route de Cardiff, le château de Caerphilly est étendu sur 12 hectares et entouré de lacs artificiels, et il s’agit du deuxième plus grand château du Royaume-Uni après Windsor. Il faut dire qu’il est très impressionnant avec ses tours crénelées (dont une tour qui penche), son chemin de ronde, son pont-levis… Du château original, érigé au 13ème siècle, il ne subsiste que les fortifications circulaires. Mais c’est assez pour être transporté dans le passé, le temps de la visite !

Caerphilly, Pays de Galles
Caerphilly vue du château – Photo : Alice Feuardant
Dragon, Caerphilly Castle, Pays de Galles
Le repaire du dragon – Photo : Alice Feuardant
Caerphilly Castle - Photo : Claire Feuardant
Caerphilly Castle – Photo : Claire Feuardant
Caerphilly Castle, Pays de Galles
Caerphilly Castle – Photo : Claire Feuardant

Kidwelly Castle

A moins de 45 minutes de route de Swansea, on trouve le château de Kidwelly. Ce château du 12ème siècle n’est pas le plus impressionnant de ceux que nous avons visités, mais nous avons bien aimé son petit côté mystérieux avec la légende du chat noir, qui fut retrouvé vivant dans les ruines de la ville saccagée par l’armée d’Owair Glyndwr.

Kidwelly Castle, Pays de Galles
Kidwelly Castle – Photo : Claire Feuardant
Kidwelly Castle, Pays de Galles
Kidwelly Castle – Photo : Claire Feuardant

Beaumaris Castle

Sur l’île d’Anglesey au nord-ouest du Pays de Galles, le château de Beaumaris est impressionnant par son bassin fortifié qui pouvait accueillir des navires d’une jauge de 40 tonnes ! Il est connu pour avoir été le dernier château érigé par Edouard Ier, qui l’avait conçu comme une forteresse impénétrable.

4blueeyes_wales_beaumaris_castle_2©bruno_feuardant
Beaumaris Castle – Photo : Bruno Feuardant
Beaumaris Castle, Pays de Galles
Beaumaris Castle – Photo : Bruno Feuardant

Conwy Castle

Le château de Conwy est l’un des châteaux que nous avons préférés. Ce château est un chef d’œuvre d’architecture médiévale, avec ses deux cours (l’une accessible par voie d’eau et l’autre par la ville), ses 8 tours crénelées, et son cadre à couper le souffle. Il faudra compter un peu plus de temps pour visiter ce château qui est très étendu (1h à 1h30).

4blueeyes_wales_conwy@claire_feuardant
Conwy – Photo : Claire Feuardant
Conwy Castle, Pays de Galles
Conwy Castle – Photo : Claire Feuardant
Conwy Castle, Pays de Galles
Vue depuis le château de Conwy – Photo : Claire Feuardant
Conwy Castle, Pays de Galles
Le paysage autour du château de Conwy – Photo : Claire Feuardant

Harlech Castle

Le château de Harlech se distingue par son emplacement en altitude, à 60 m de haut. Il domine les plaines de la région du Snowdon et offre une vue imprenable sur la baie de Tremadog et sur la mer d’Irlande.

Harlech, Pays de Galles
Harlech – Photo : Alice Feuardant
Harlech Castle, Pays de Galles
Harlech Castle – Photo : Claire Feuardant
Harlech Castle, Pays de Galles © Claire Feuardant
Vue depuis le château de Harlech © Claire Feuardant
Harlech Castle, Pays de Galles © Claire Feuardant
Harlech Castle – Photo : Claire Feuardant

Caernarfon Castle

Le château de Caernarfon est certainement le château que nous avons préféré. Situé dans le prolongement de l’enceinte de la ville de Caernarfon, c’est l’un des plus grands châteaux du Pays de Galles mais aussi le mieux conservé. Il abrite le musée des Royal Welch Fusiliers, ainsi que des expositions qui changent régulièrement. Ce château est surtout réputé pour avoir été le lieu d’investiture du prince Charles (fils de Elizabeth II) comme Prince de Galles ; on peut d’ailleurs y voir le trône sur lequel il s’est assis pour se faire couronner.  

Caernarfon Castle, Pays de Galles
Caernarfon Castle – Photo : Claire Feuardant
Caernarfon Castle, Pays de Galles
Le château de Caernarfond vu de la ville – Photo : Claire Feuardant

Que manger au Pays de Galles ?

Fortement influencée par la cuisine britannique, la cuisine galloise met en avant les produits locaux. On trouve donc beaucoup de spécialités à base de mouton ou d’agneau (et on comprend pourquoi quand on voit le nombre de moutons là-bas !), mais aussi des fromages typiques comme le Caerphilly cheese ou le Fenni cheese (à la bière et aux graines de moutarde).

Du côté des plats, on trouve notamment les saucisses de Glamorgan (des saucisses végétariennes panées à base de fromage et de poireaux), le Welsh rarebit (la version galloise du Welsh), ou encore la Clark’s Pie (originaire de Cardiff). Nous avons profité de notre séjour pour goûter les fameuses Steak & Ale Pies british accompagnées de mashed potatoes.

Du côté des desserts, nous avons craqué pour les Welsh Cakes, des petits gâteaux cuits à la poêle aux raisins secs (il existe des variantes aux pépites de chocolat). Une autre spécialité est le Bara Brith, un cake aux raisins secs (fait avec de la pâte à pain).

Pour manger de bons plats (typiques et copieux), nous vous conseillons deux adresses :

  • Le Rhiwderin Inn à Newport (un restaurant familial où vous pourrez déguster une steak & ale pie traditionnelle)
  • The Albert à Llandudno (où vous trouverez des classiques de pub).

Quelques conseils pratiques

Visiter plusieurs châteaux peut représenter un sacré budget, nous vous conseillons donc de prendre l’Explorer Pass du Cadw (3 jours ou 7 jours) qui vous permet de visiter gratuitement les sites gérés par l’organisme Cadw, qui s’occupe de la protection du patrimoine historique du Pays de Galles. Le Pass 7 jours coûte 51 £ pour deux personnes (soit environ 57 €).

Le meilleur moment pour partir au Pays de Galles n’est pas l’hiver comme nous l’avons fait ! En effet, fin décembre, les journées ne durent que 8h (de 8h à 16h environ), et la plupart des boutiques et châteaux ferment à 16h ou 17h, ce qui laisse peu de temps pour visiter. La meilleure période pour profiter du Pays de Galles est le printemps, quand les jours rallongent et que les températures s’adoucissent. Le mois de mai est l’idéal car les précipitations sont également moins fréquentes !

Une solution pratique si vous avez l’intention de visiter tout le pays est de prendre l’avion jusqu’à Bristol, en Angleterre. On trouve des vols à très bon prix depuis la France (nous avons pris EasyJet). Vous pourrez louer une voiture à l’aéroport de Bristol et rejoindre Cardiff en 1h de route, ou Swansea en 1h30.

Du côté des logements, vous pourrez facilement trouver des appartements ou des cottages typiques adaptés à votre budget. Nous avons passé 3 nuits à Swansea et 3 nuits à Dolgarrog (dans le nord) : nous avions trouvé les deux logements sur Airbnb. Pour les familles ou les groupes, nous conseillons fortement le très accueillant Surfview Cottage à Dolgarrog (65 £ par nuit), qui peut accueillir jusqu’à 6 personnes avec 3 chambres, 2 salles de bains, et tout le nécessaire (plus des surprises à l’arrivée !).

Avec tout ça, vous avez de quoi vous préparer un itinéraire d’enfer pour découvrir le Pays de Galles ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon voyage !