Frédéric Lanovsky expose ses drôles de personnages à Mougins

Sculpture de Frédéric Lanovsky à Mougins

C’est par hasard que nous avons découvert les sculptures de Frédéric Lanovsky. Et pourtant, la journée ne semblait pas très bien partie. Nous n’avions pas choisi le bon jour pour venir à Mougins : le lundi, beaucoup de galeries d’art sont fermées ! Nous voulions visiter le Musée de la Photographie, mais nous nous sommes retrouvées devant une porte fermée (pour cause de changement d’exposition). Et pour finir, un orage menaçait d’éclater…

Mais l’Espace culturel, lui, était bel et bien ouvert ! Nous n’avons pas pu résister à la curiosité d’aller jeter un coup d’œil aux expositions en cours. Celle de Frédéric Lanovsky a été une très belle surprise ! Lumineuses, décalées, uniques et drôles, ses sculptures ont tout pour plaire. Voici cinq bonnes raisons d’y faire un détour.

1. « Faire la connaissance » d’un artiste cannois

Pourquoi aller jusqu’à Paris quand on peut aussi trouver de belles expositions sur la Côte d’Azur ? Originaire de Cannes, Frédéric Lanovsky expose aujourd’hui dans le monde entier. Mais il n’hésite pas à rendre hommage à la région qui l’a vu grandir en confiant plusieurs de ses œuvres à la municipalité de Mougins.

Le CV de Frédéric Lanvosky a de quoi impressionner ! A l’âge de 19 ans, il s’installe à Paris pour étudier à l’Ecole des Beaux-Arts. Il devient ensuite coloriste pour la célèbre maison de couture Cacharel. Mais c’est dans le sud de la France qu’il se sent le mieux : il quitte alors Paris pour entamer une carrière de sculpteur.

Ses sculptures représentent des personnages hauts en couleur dans leur vie quotidienne. Un homme en train de passer l’aspirateur, une femme en train de se coiffer, un couple de touristes arrivant sur leur lieu de vacances… Frédéric Lanovsky sculpte ses personnages dans toutes sortes de situations, souvent en agrémentant ses œuvres de véritables objets (vêtements, sacs, appareils ménagers…).

Lorsqu’il créé ses personnages, l’artiste n’hésite pas à jouer sur le mouvement, la matière et l’espace. Sa première sculpture, Giselle, mesure 3,50 mètres de haut ! Selon l’artiste, c’est autant un moyen de surprendre le spectateur que de le ramener à son enfance, où tout paraissait démesuré. Il joue aussi avec les couleurs – son ancien métier de coloriste oblige !

Le style unique de Frédéric Lanovsky plaît aussi à l’international : il créé des sculptures pour le « Evelina Children’s Hospital » de Londres et expose au sein du Boca Raton Museum of Art de Floride, où deux de ses œuvres sont primées. Mais il sait rester fidèle à sa région natale et expose aussi à Nice, Monaco… et cet été à Mougins !

2. Découvrir une technique artistique originale

Si vous vous intéressez un minimum à l’art, les œuvres de Frédéric Lanovsky piqueront sans doute votre curiosité. En les observant de près, nous nous sommes posé des questions : en quoi sont faites ces sculptures ? Est-ce que l’artiste utilise de vrais vêtements ? Comment parvient-il à transformer le tissu de cette manière ? Heureusement, un film très bien fait est là pour répondre à toutes nos interrogations.

Sculpture de Frédéric Lanovsky à Mougins
Melle Piou-Piou, Frédéric Lanovsky – Photo : Claire Feuardant

Frédéric Lanovsky donne une première forme à ses sculptures en les modelant dans du grillage, qu’il recouvre ensuite de plâtre. Puis il ajoute une troisième couche, formée d’un mélange de résine synthétique et de fibre de verre. C’est dans la résine qu’il ajoute les pigments des couleurs qu’il veut donner à ses personnages. Et oui, dans certaines de ses sculptures, l’artiste utilise de vrais vêtements, souvent dénichés dans des vide-greniers ! C’est la résine qui leur donne cet aspect particulier (nous avons d’abord cru qu’il s’agissait de verre !).

3. Retrouver votre âme d’enfant

L’univers artistique de Frédéric Lanovsky est très enfantin : il suffit de faire un tour sur son site internet pour s’en rendre compte ! L’artiste a une imagination folle qui transparaît dans ses sculptures mais aussi dans ses aquarelles, dont certaines sont également exposées à l’Espace Culturel de Mougins.

Avec leurs vêtements de couleurs vives et leur bouille attachante, les personnages de Frédéric Lanovsky pourraient être tout droit sortis d’un dessin animé ! L’artiste attribue à chacun une personnalité propre (la plupart de ses personnages ont un prénom !). Ainsi, il nous incite à imaginer une histoire autour des scènes de vie qu’il représente. Un bon prétexte pour faire travailler notre imagination de grand enfant ! A l’entrée de l’exposition, une planche rassemble les photos de chaque sculpture avec le nom du personnage. Amusez-vous à les retrouver dans chaque pièce !

Mais Frédéric Lanovsky ne sculpte pas que des femmes et des hommes. On trouve aussi des animaux bariolés qui n’ont rien à envier aux créatures fantastiques que l’on peut trouver dans les dessins animés : un chien avec des antennes, un papillon à quatre pattes tenu en laisse…

Prenez bien le temps d’observer chaque sculpture et de vous émerveiller devant les détails qui n’ont pas été laissés au hasard par l’artiste (comme le ferait un enfant !).

4. Faire un saut dans les années 70

Que l’on ait ou non vécu dans les années 1970, nous avons tous rêvé de revenir à cette époque. La culture était en plein essor, les jeunes respiraient l’insouciance et étaient constamment en quête de libertés… L’engouement récent pour le vintage que l’on voit partout, de la mode à la musique, n’est pas apparu de nulle part ! Et pour cause : cela fait toujours du bien de se replonger avec nostalgie dans une époque que l’on n’a pas forcément connue, mais que l’on aime idéaliser…

Frédéric Lanovsky l’a bien compris : tout dans ses sculptures nous ramène au vintage. Les années 70 transparaissent dans les couleurs vives, le style des vêtements, les motifs floraux, les accessoires, l’apparence des personnages, les décors de chaque petite scénette…

5. Explorer le village de Mougins

Tant que vous êtes à Mougins, profitez-en pour faire un tour (ou plusieurs !) du village. Croyez-nous, vous ne serez pas déçu ! Certains villages provençaux ont une « âme » qui les différencie des autres et permet de les reconnaître dès que l’on en voit une photo… Mougins en fait partie !

Mougins village
Mougins – Photos : Alice Feuardant

L’agencement du village « en escargot », digne d’un labyrinthe, incite à la flânerie et invite à se perdre dans le dédale des petites rues. En vous promenant au hasard, vous pourrez tomber sur une infinité de détails qui font le charme de Mougins : une boîte au lettre décorée par un artiste du village, des étoiles blanches peintes au sol, des appuis de fenêtres ornés de pots à plantes originaux… et surtout, beaucoup de galeries d’art !

Mougins village
Photo : Alice Feuardant
Mougins village
Photo : Alice Feuardant

N’oubliez pas d’aller voir la vue sur les collines environnantes depuis la place qui se trouve devant l’Office de Tourisme !

Mougins village
La vue sur les collines depuis Mougins – Photo : Alice Feuardant

Si vous êtes dans la région cet été, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas aller voir les œuvres de Frédéric Lanovsky ! L’exposition a lieu jusqu’au 20 septembre 2018. L’Espace culturel est ouvert tous les jours de 10h à 13h et 14h à 19h jusqu’au 31 août, puis de 10h à 12h30 et 14h à 18h. L’entrée est gratuite.

Une réflexion sur « Frédéric Lanovsky expose ses drôles de personnages à Mougins »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s