San Francisco : à voir, à faire

On entend souvent dire que San Francisco est la ville la plus européenne des Etats-Unis : ce n’est pas pour rien ! Contrairement à de nombreuses grandes villes de Californie (notamment Los Angeles), San Francisco est une ville à taille humaine où il fait bon de prendre le temps de flâner. Laissez la voiture en-dehors de la ville et partez en exploration ! Le réseau de transports fonctionne très bien et l’idéal est de tout faire à pieds. Voici, selon nous, les incontournables de San Francisco. Vous ne pourrez pas tout faire, évidemment, mais à vous de composer votre propre itinéraire à partir de ces conseils !

Downtown San Francisco

Le centre-ville de San Francisco est composé d’une multitude de quartiers qui ont tous leur personnalité.

Chinatown est incontournable. Une fois passé le Dragon’s Gate, qui marque l’entrée du quartier, on se sent transporté en Chine. Les devantures des magasins, les restaurants, tout est écrit en chinois ! Le Chinatown de San Francisco, centré autour de Grant Street, est le plus ancien des Etats-Unis et la plus grande enclave chinoise hors d’Asie. Si vous aimez la cuisine chinoise ou que vous êtes curieux de la découvrir, vous aurez l’embarras du choix, entre boutiques de street food et restaurants pour tous les budgets., pour la plupart très typiques, avec peu de tables, fréquentés quotidiennement par des familles entières de chinois (sur plusieurs générations !), et l’intégralité du menu en chinois. Dépaysement garanti !

San-Francisco-Chinatown-4blueeyes-01
Le Dragon Gate – Photo : Claire Feuardant
San-Francisco-Chinatown-4blueeyes-02
Photo : Claire Feuardant
San-Francisco-Chinatown-4blueeyes-03
Photo : Claire Feuardant
San-Francisco-Chinatown-4blueeyes-04
Photo : Claire Feuardant

Juste à côté se trouve district de North Beach, berceau de la Beat Generation. Nous vous conseillons de vous balader dans le quartier de jour et de nuit, car l’ambiance y est vraiment différente. C’est dans ce district que vous trouverez les quartiers européens (français, italien…). Sur Columbus Avenue, vous trouverez de nombreux cafés et traiteurs italiens qui recèlent quelques petites merveilles ! N’hésitez pas à prendre le temps de vous asseoir dans l’herbe, dans le mythique Washington Square Park qui borde l’Eglise Saints Peter and Paul, où se sont mariés Marilyn Monroe et Joe DiMaggio. Quant aux fans de la Beat Generation, ne manquez pas le City Lights Bookstore, la Jack Kerouac Alley, le Vesuvio Cafe, et bien évidemment le Beat Museum !

San Francisco-North Beach-Record Shop-4blueeyes
Photo : Claire Feuardant

Non loin de North Beach, au bout de Filbert Street, se trouve Telegraph Hill. Il ne s’agit pas de n’importe laquelle des 44 collines de la ville : c’est celle qui abrite la fameuse Coit Tower. Si vous voulez bénéficier de l’une des plus belles vues sur la ville et sur la baie (à 360°), prenez l’ascenseur (7$ par personne). Sinon, admirez les fresques de Diego Rivera. Profitez de votre escapade sur Telegraph Hill pour emprunter les escaliers de 400 marches (en descendant bien sûr !).

San Francisco-Telegraph Hill-panorama-4blueeyes
Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Telegraph Hill-Victorian House-4blueeyes
Photo : Claire Feuardant

Le Financial District est, comme son nom l’indique, le centre d’affaires de San Francisco. Loin du tapage et des cafés animés de North Beach, vous y verrez surtout de grands buildings à l’américaine, dont la célèbre Transamerica Pyramid.

San Francisco-Financial district-4blueeyes
Financial District – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Transamerica Pyramid-4blueeyes
Transamerica Pyramid vue depuis Telegraph Hill – Photo : Claire Feuardant

Toujours dans Downtown, le Tenderloin est selon nous à éviter si vous n’avez pas le temps de tout voir. Le quartier, assez mal famé, est intéressant pour ses murs colorés, mais vous pourrez en voir de plus beaux à Mission District (dont on vous parle plus tard) !

Pour finir, vous pouvez également aller faire un peu de shopping dans le Civic Center, au centre de Downtown. C’est de ce quartier que part le fameux Cable car, mais si vous voulez tenter l’expérience, ne faites pas la queue à la première station ! Allez directement à la deuxième, pas très loin, où vous n’attendrez pas.

San Francisco-Civic Center-4blueeyes
Photo : Claire Feuardant

Le Waterfront

Le front de mer de San Francisco est une expérience à lui tout seul. Au nord, on est toujours dans North Beach : les petits restaurants coquets font du charme aux touristes. On vous conseille de tester la typique Clam Chowder servie dans un « bread bowl » à base de surdough bread de San Francisco. Dans cette zone, on en trouve à tous les coins de rue, mais pour une expérience authentique, n’hésitez pas à aller chez Boudin Bakery !

San Francisco-North Beach-Waterfront-4blueeyes-01
Photo : Claire Feuardant
San Francisco-North Beach-Waterfront-4blueeyes-02
Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Clam Chowder-4blueeyes
La fameuse Clam Chowder de San Francisco – Photo : Claire Feuardant

Le Fisherman’s Pier ou Pier 39 est mythique, avec sa vue sur Alcatraz, ses lions de mer et son animation jusque tard dans la nuit. Si vous souhaitez visiter Alcatraz, c’est possible : un ferry fait l’aller-retour plusieurs fois par jour. Cependant, il faut prévoir une journée complète et réserver longtemps à l’avance (parfois plus de 3 mois avant, attention !).

San Francisco-Fisherman's Pier-4blueeyes-01
Le Fisherman’s Pier – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Fisherman's Pier-4blueeyes-02
Les fameux « sea lions » – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Alcatraz-4blueeyes
Alcatraz – Photo : Claire Feuardant

Si l’on descend le long du Waterfront, plus au sud, on arrive dans le Financial District. Flânez dans le Ferry Building marketplace et imprégnez-vous de la vue sur l’Oakland Bay Bridge, une réplique du Golden Gate en gris.

San Francisco-Waterfront-4blueeyes-01
Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Oakland Bay Bridge-4blueeyes-01
Oakland Bay Bridge – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Oakland Bay Bridge-4blueeyes-02
Photo : Claire Feuardant

Le Golden Gate & le Presidio

Cette zone est assez étendue et il faut prendre le temps de flâner. Si vous le pouvez, on vous conseille d’y prévoir une journée complète ! Vous pourrez ainsi explorer le côté est du Golden Gate : allez voir le Palace of Fine Arts, bâtiment inspiré de l’architecture gréco-romaine (inattendu aux USA !) et promenez-vous sur Crissy Field, le QG des locaux dès que les beaux jours reviennent. Du côté ouest du Golden Gate, plusieurs plages bénéficient d’une belle vue sur le pont, dont Baker Beach (on préfère vous prévenir : c’est aussi une plage de nudistes !)

San Francisco-Palace Of Fine Arts-4blueeyes
Palace of Fine Arts – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Golden Gate Bridge-4blueeyes-02
Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Golden Gate Bridge-4blueeyes-05
Photo : Claire Feuardant

Et bien évidemment, laissez-vous du temps pour traverser le Golden Gate (au moins jusqu’à la moitié, car une fois dessus, on se rend compte qu’il est vraiment long !) Les plus flemmards pourront le faire en voiture, ce qui permet également d’aller jeter un coup d’œil de l’autre côté, plus boisé.

San Francisco-Golden Gate Bridge-4blueeyes-03
Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Golden Gate Bridge-4blueeyes-04
Photo : Claire Feuardant

Au sud du Golden Gate, vous avez le quartier de Pacific Heights, qui est très résidentiel. Vous pouvez aller y jeter un coup d’œil (on y trouve de nombreuses maisons victoriennes typiques de San Francisco), mais inutile d’y consacrer trop de temps. De même pour Richmond District. A l’ouest, le Golden Gate Park est un immense parc à l’américaine (plus grand que Central Park !). Vous aurez de quoi faire…

Russian Hill

Autre colline mythique de San Francisco, Russian Hill est à ne pas manquer. Faites un détour par Ghirardelli Square (oui, on parle bien du chocolatier !) et empruntez (à pieds ou en voiture, si vous avez le courage !) la fameuse Lombard Street, qui descend en serpentant à travers les hortensias.

San Francisco-Russian Hill-4blueeyes
Photo : Claire Feuardant

S’immerger dans la culture de San Francisco

La magie de San Francisco, c’est que vous pouvez en quelques minutes passer d’une culture à une autre, et changer complètement d’époque et d’environnement. Haight-Ashbury, berceau de la culture hippie, n’est plus le quartier vibrant et coloré du Summer of Love, mais on y trouve encore des friperies et des disquaires (comme Amoeba Music), qui entretiennent le mythe.

San Francisco-Haight-Ashbury-4blueeyes
Photo : Claire Feuardant

Non loin, le Castro est le quartier gay de San Francisco, où de nombreux rassemblements ont eu lieu et marqué l’histoire de la communauté (notamment dans la fin des années 70, menées par Harvey Milk).

Le Castro est bordé par Mission District, à l’est, où, comme évoqué plus haut, les passionnés de street art et de fresques urbaines en tout genre trouveront leur bonheur ! Mission District est aussi le quartier des Latino-américains, et effectivement, c’est dépaysant ! On y trouve de nombreuses taquerias et autres restaurants typiquement sud-américains. C’est dans ce quartier que vous trouverez également le Mission Dolores Park, un petit parc tranquille avec une magnifique vue sur la ville. Plus à l’ouest, les Twin Peaks sont deux collines qui offrent une magnifique vue à 360° sur San Francisco par temps clair. Si vous aimez faire de la randonnée, c’est l’endroit idéal ! Enfin, ne ratez pas les Seven Painted Ladies, sept maisons victoriennes colorées et alignées, un must-seen de San Francisco !

San Francisco-Mission District-4blueeyes-01
Fresque murale à Mission District – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Mission District-4blueeyes-02
Fresque murale à Mission District – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Mission Dolores Park-4blueeyes
Mission Dolores Park – Photo : Claire Feuardant
San Francisco-Seven Painted Ladies-4blueeyes
Seven Painted Ladies – Photo : Claire Feuardant

Se déplacer

Pour vous déplacer, si vous n’avez pas de voiture, vous avez plusieurs options. Tout d’abord, on vous conseille de faire le plus de choses possibles à pieds : on s’imprègne toujours mieux de l’ambiance d’une ville quand on prend le temps de flâner dans ses rues ! Le réseau de transports en commun est bien développé (pour une ville américaine !) et dessert les principaux points d’intérêt de la ville. Si vous restez assez longtemps, vous pouvez acheter pour 3$ une Clipper Card, rechargeable à volonté, et qui vous donnera accès à tous les transports en commun : les bus du réseau MUNI, le Cable car, et le tramway. Si vous comptez prendre souvent le Cable car (dont un trajet à l’unité coûte tout de même 7$ !), prenez un pass (1 jour, 3 jours ou 7 jours). Pour la journée par exemple, le pass vous coûtera 17$, ce qui est vite rentabilisé ! Sinon, le trajet en bus à l’unité coûte 2,25$. Enfin, le BART est très pratique, il relie Downtown et la périphérie (notamment les deux aéroports, celui de San Francisco et celui d’Oakland). Mais attention, le coût du ticket augmente avec la distance ! A chaque station de BART, un tableau vous indique le tarif pour n’importe quel trajet, ce qui est pratique et permet de mettre assez d’argent sur sa carte.

Se loger

Vous savez certainement quoi chercher en fonction de votre budget (de l’auberge de jeunesse à l’hôtel de luxe !). La question est : où se loger ? Pour les petits budgets, le meilleur compromis selon nous est de se loger à Daly City, pour éviter les prix exorbitants du centre-ville sans non plus être trop loin de tout. Daly City est à mi-chemin entre Downtown et l’aéroport, et est très bien desservie en transports (avec le BART, vous pouvez rejoindre le centre-ville en 15-20 minutes). Nous avions pris un logement sur Airbnb à Daly City, et nous en avons été très satisfaites ! Mais bien sûr, là encore, tout dépend de vos projets…

San Francisco-Daly City-4blueeyes
Daly City – Photo : Claire Feuardant

Si vous avez d’autres bons plans, des bonnes adresses pour manger ou se loger, des spots photo à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Publicités