Le Sentier des ocres de Roussillon : nos conseils pour profiter au maximum de votre sortie

Nous sommes en septembre : les touristes ont déjà pris la route du retour, les enfants ont regagné les bancs de l’école, et il fait encore beau (et chaud !). C’est le moment idéal pour (re)découvrir les sites catalogués touristiques… sans les touristes ! Si vous vivez en Provence ou êtes toujours en vacances dans la région, pourquoi ne pas en profiter pour passer une journée dans le Lubéron et aller voir le fameux Sentier des ocres de Roussillon ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce site exceptionnel…

Le village de Roussillon

Le départ du Sentier des ocres se situe en plein cœur du village de Roussillon. Nous vous conseillons vivement de vous y arrêter pour en faire une étape à part entière de votre excursion ! Le village n’est pas grand, mais il est charmant : comme son nom l’indique, ses maisons et bâtiments (l’Eglise et la mairie, notamment) sont tous de teinte rouge, orangée ou ocre. Si vous avez l’habitude de vous balader en Provence, vous retrouverez à Roussillon les mêmes petites rues que dans la plupart des petits villages de la région, souvent bordées de galeries d’artistes et artisans d’art. Vous pouvez aussi vous arrêter boire un verre sur l’une des quelques placettes du village.

IMG_1639
Photo : Claire Feuardant

Le Sentier des ocres

On ne peut pas rater l’entrée du site : elle se situe au sommet du village et offre une vue à couper le souffle sur le massif des ocres. Pour la petite histoire, le sentier a été aménagé dans d’anciennes carrières au cœur du gisement d’ocre le plus important au monde. Et le résultat est impressionnant : du jaune clair au rouge, ces falaises aux formes insolites arborent toutes les teintes de l’ocre.
Cette couleur particulière est due à la présence d’oxyde de fer, pigment naturel qui s’est déposé à la surface du massif suite à un phénomène géologique complexe (vous en trouverez une explication très claire sur le site de l’office du tourisme de Roussillon).
Une légende en donne une interprétation plus imagée (et légèrement plus glauque…) : Dame Sermande se serait jetée du haut de la falaise après avoir appris que son époux, Raymond d’Avignon, venait de lui faire manger le cœur de son amant Guillaume de Cabestan. Depuis ce jour, les terres de Roussillon seraient colorées par son sang…

IMG_1601
Photo : Claire Feuardant

Le Sentier permet aux visiteurs de circuler parmi les carrières, où la végétation verdoyante contraste magnifiquement avec les couleurs du massif.
L’entrée coûte 2,50€ par adulte, ou bien 7,50€ si vous voulez aussi visiter l’usine d’ocres Mathieu. Le visiteur a le choix entre deux itinéraires : le plus court dure 30 minutes tandis que le plus long dure 1 heure. Nous vous conseillons de prendre le chemin le plus long : c’est exactement le même itinéraire que le court, mais avec une boucle en plus. Pour le même prix, autant en profiter…

IMG_1607
Photo : Claire Feuardant

Nos conseils :

  • Si vous en avez le courage et l’occasion (ce qui n’a malheureusement pas été notre cas…) allez-y très tôt pour pouvoir admirer le lever de soleil sur les ocres. A cette heure de la journée, les couleurs sont, paraît-il, encore plus sublimes ! Vous pourrez admirer l’ensemble du site depuis le point de vue situé à proximité de l’entrée du sentier.
  • Prévoyez des baskets ou de vieilles tennis que vous n’aurez pas peur de salir : vos chaussures seront bien vite recouvertes de pigments ocres. Si la couleur part au lavage ou en frottant, elle n’en reste pas moins très voyante.

Où se garer ?

IMG_1631
Photo : Claire Feuardant

Question cruciale que vous vous posez certainement ! Plusieurs parkings payants sont à la disposition des touristes venus visiter le Sentier des ocres. Vous pouvez choisir de vous garer en bas du village (un bon prétexte pour visiter Roussillon !) mais attention : il faudra grimper pour vous rendre jusqu’au site 😉 Pour les plus paresseux, un autre parking est situé juste devant l’entrée du sentier touristique. Evitez toutefois les jours et heures d’affluence, où il est évidemment beaucoup plus difficile de trouver une place (d’où l’intérêt d’y aller en septembre…).

Vous l’aurez compris, le Sentier des ocres de Roussillon vaut le détour, et c’est maintenant que vous en profiterez le mieux !

Si vous êtes en Provence, pourquoi ne pas profiter d’une balade dans la nature pour aiguiser votre sens artistique ? Lisez notre article « Quand art et nature ne font qu’un en Provence… » pour en savoir plus.

Une réflexion sur « Le Sentier des ocres de Roussillon : nos conseils pour profiter au maximum de votre sortie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s